0

Aline sort de chez elle, elle a peur de tout : les voitures, de marcher dans la rue, de se faire agresser, sans raison objective.
Marc a en permanence peur de la maladie : il sollicite constamment son médecin pour des examens sanguins ou des bilans de santé, convaincu d’avoir contracté une maladie ou d’avoir été contaminé lors de sa précédente visite chez le dentiste.
Dans ces deux exemples, les protagonistes vivent intérieurement le danger comme réel : ils l’imaginent, le pensent, le ressentent et s’en émeuvent.

Pour retrouver leur liberté et leur sérénité, ils doivent apprendre à distinguer la peur psychologique de la peur ressentie devant un danger réel, concret, immédiat.



Chacun d’entre nous est très inégal devant la peur et notre sensibilité au danger varie d’une personne à l’autre. La peur psychologique peut se présenter sous une multitude de formes : un malaise, une inquiétude, de l’anxiété, de la nervosité, une tension, de l’appréhension, une phobie…

Alors, pourquoi, pour beaucoup d’entre nous, pouvons-nous passer une part importante de notre vie à nous inquiéter pour quelque chose qui n’arrivera jamais ?

Le mental détient là un rôle déterminant : à partir de ses projections, de ses postulats, de ses représentations imaginaires, il est dans le futur et non pas dans l’ici et maintenant.

En effet, ce type de peur concerne toujours quelque chose qui pourrait survenir et non pas ce qui est en train d’arriver.
Si parfois, l’appréhension peut être utile pour se protéger ou optimiser nos capacités, comme par exemple, lorsqu’on se prépare à un examen, il faut bien reconnaître que cela peut aussi nous empoisonner la vie.

Et si vous êtes identifié à votre mental, vous avez perdu la connexion avec la puissance et la simplicité de l’instant présent. Le paradoxe est que vous êtes dans l’ici et maintenant alors que votre mental est dans le futur. Or vous ne pouvez agir que dans le présent mais jamais dans le futur (l’action se passe toujours dans le moment présent).

Voici un exercice simple de pleine conscience pour vous reconnecter avec l’instant présent. :
– Lorsque vous êtes exposé à un événement stressant réel ou imaginaire, arrêter vous (vous pouvez vous dire STOP)
– Respirer
– Observer ce qui se passe en vous : là, tout de suite, y va-t-il un danger pour vous ?
– Agissez

Ce qui nous empêche de connaître la réalité telle qu’elle est, c’est l’identification au mental car elle amène la pensée à devenir compulsive générant également des comportements et des actions compulsifs.

Essayez cet exercice, entraînez-vous et progressivement vous pourrez constater les effets prodigieux de cette technique pour vous libérer de cette identification au mental. N’hésitez pas à me faire part de vos questions ou de vos remarques à ce sujet.

A propos: Neuropsychologue de formation, je pratique la méditation depuis une vingtaine d’année. J’exerce actuellement en tant que psychologue et consultante formatrice dans les domaines du bien-être et de l’amélioration de la qualité de vie au travail.

J’anime régulièrement des stages de pleine conscience depuis 4 ans et suis membre active à l’ADM (Association de Développement de Mindfulness).

Lire la suite

0

La principale manière de savoir si l’on est introverti est d’observer si l’on se reconstitue dans la solitude. Chaque personne est unique, et chaque personne introvertie est différente. Il est presque impossible de donner une définition générale aux introvertis.

D’ailleurs, chacun possède une “part d’introverti” en lui, nous dit Laurie Hawkes, auteur du livre La force des introvertis. Même les personnes les plus extraverties ont parfois besoin de se ressourcer dans la solitude, après un excès de sollicitations sociales.


Mais dans l’ensemble, on peut dire que les personnes de caractère majoritairement introverti se vident de leur énergie au contact des autres, alors que les personnes extraverties s’emplissent d’énergie au contact des autres.

Il est important de comprendre qu’être introverti n’est pas une tare. C’est un trait de caractère comme un autre. D’ailleurs, le fait de bien comprendre cela permet souvent aux introvertis d’avoir un véritable “soulagement”. Ils peuvent ainsi apprendre à prendre soin de leur petit “introverti” en eux, en s’autorisant des mini-retraites solitaires : par exemple en faisant des activités solitaires comme la couture ou jouer d’un instrument de musique, ou en refusant parfois les invitations aux fêtes.

Il est important également de pouvoir expliquer à son entourage son besoin de solitude. Car souvent, ce besoin est mal accepté, et en particulier quand l’entourage est particulièrement extraverti. Cela arrive fréquemment : introvertis et extravertis s’assemblent souvent… par goût de la différence, admiration mutuelle. Mais avec le temps, les différences peuvent finir par peser ! Alors, il peut être utile de montrer un livre expliquant le sujet, ou un blog parlant des introvertis. Cela permet de déculpabiliser, et montrer à son entourage que l’on est normal. Que nos revendications de solitude sont justifiées.
A propos: Julien – auteur du blog Un monde pour les introvertis

Lire la suite

0

Nous ignorons peut être que notre santé physique dépend beaucoup de notre santé mentale. N’avons-nous jamais remarqué que quand on est stressé, sous pression, ou déprimé, notre corps se fatigue et se lasse très vite, alors que nous n’avons fait aucun effort physique susceptible de nous fatiguer. Ceci pour nous démontrer qu’il est nécessaire de prendre soin de notre santé psychique afin qu’elle n’affecte pas notre vie entière et surtout afin d’avoir une existence épanouie. C’est ainsi qu’entre en scène la technique du « lâcher prise », une technique infaillible utilisée par toutes personnes désirant de vivre heureux et en paix.


Le lâcher prise ne signifie pas abandonner ou s’abandonner, c’est juste une façon de détendre les pressions et d’avoir une autre vision des choses pour mieux les analyser et les vivre. Lâcher prise ne nécessite pas obligatoirement l’intervention d’un spécialiste car il dépend entièrement de soi. Une volonté inébranlable est de mise pour commencer à prendre soin de soi même.

Certaines étapes sont ainsi nécessaires, tout d’abord, il faut savoir accepter les choses et la réalité, il ne sert à rien de se voiler la face et de faire l’autruche. Accepter les choses et vivre avec est primordial. C’est aussi faire le deuil des choses auxquelles nous n’avons aucun pouvoir, comme le fait d’être coincé à l’aéroport car le vol a dû être annulé à cause du mauvais temps, il n’y a rien à faire là-dessus, alors il n’y a qu’à lâcher prise et se détendre. Ensuite, nourrir la confiance en soi, pour réussir à faire face à tous les soucis du quotidien, on doit être assez confiant et convaincu de notre capacité à vivre les problèmes et de les résoudre de toutes les façons qui soient. C’est à cause de notre manque de confiance qu’on stresse et qu’on accumule les problèmes non résolus, il est donc utile de travailler notre estime de soi et d’en faire notre arme la plus puissante.

La prise de conscience nous aide énormément avant de répondre à la question : comment lâcher prise, on prend alors le temps de méditer sur nos capacités et nos limites, ainsi nous pouvons élaborer le plan qui nous convient pour résoudre efficacement nos problèmes et d’avoir une vie épanouie.

L’illustration parfaite du lâcher prise est de « vivre le temps présent », savoir profiter des moindres instants et de vivre pleinement les joies passagères et les bons souvenir qu’offre notre existence. Vivre heureux ne dépend pas des autres, mais de nous même.

Lire la suite

Gagnez à être zen !

Publié le 28 novembre 2011 par dans Bien-être

0

« Calme et force sont, a priori, antinomiques. » Si vous pensez cela, c’est que vous n’avez pas compris un élément fondamental qui doit gouverner votre vie : force ne signifie pas puissance, brutalités, domination…
La force est une énergie que vous accumulez en vous et qui vous permet d’accomplir de grandes choses. C’est d’ailleurs la base de la réussite.
Or, cette énergie, c’est vous qui la produisez. Elle est en vous : chaque être humain possède une force, une puissance intérieure. Mais le problème récurrent, c’est de savoir s’en servir à bon escient.


On dit souvent de certains qu’ils ont de l’énergie à revendre. Mais est-ce pour autant qu’ils accomplissent de grandes choses ? Pas forcément : la plupart du temps, ils peuvent, certes, accomplir plusieurs activités à la fois, mais ils se dispersent plus qu’autre chose. Ils gaspillent leur énergie en s’éparpillant. D’autres montrent leur énergie en s’agitant, en vociférant à tout bout de champ, sans pour autant connaître le succès. En fait, ils s’épuisent en cris, en gesticulations et l’essentiel de leur but n’est pas atteint.
Finalement, avoir de l’énergie à revendre est une grande qualité mais à condition de savoir la canaliser afin de l’utiliser correctement.

Or, il n’existe qu’un seul moyen pour y parvenir : seul le calme, l’attitude zen peuvent vous y aider. Ainsi, avant de partir dans tous les sens, de vouloir montrer ce dont vous êtes capable, il faut apprendre à rester calme, zen.
De cette façon, vous arriverez à concentrer l’énergie au fond de vous-même pour la restituer de manière positive. Et c’est seulement à partir de là que vous parviendrez à accomplir de grandes choses.

Pour rester calme, vous devez avoir une volonté intérieure forte. Tout le monde peut y arriver mais il faut apprendre à se contrôler. C’est une question d’apprentissage. Vous devez devenir le maître de vos pensées, de votre corps, de vos émotions, de votre esprit. C’est un travail de tous les jours. La première chose c’est de savoir si vous êtes d’un calme naturel ou non. Il faut parfois savoir se remettre en cause pour admettre que l’on est un énervé, un « agité du bocal », un impulsif. A partir du moment où vous avez admis ce défaut, vous pourrez entamer votre travail intérieur. Le plus grand pas est fait. Après c’est une question de volonté. La méditation, la respiration profonde, la concentration peuvent vous aider à y parvenir.

Au fil du temps, vous apprendrez à rester calme dans toutes les circonstances. Face à l’agitation extérieure, vous resterez zen. Vous pourrez ainsi analyser objectivement la situation et y répondre convenablement. Vous ne disperserez pas votre énergie pour rien. Vous resterez maître de vous-même, de vos émotions et vous réglerez les problèmes sans heurts mais avec plus de force, plus de détermination.

Bien entendu, être calme, zen en tout temps ne signifie pas ne pas avoir de caractère, être effacé. Au contraire, vos arguments seront plus réfléchis. Ce n’est pas en criant que vous vous ferez mieux entendre ; vous apparaîtrez comme un agité, un impulsif. Le calme est quelqu’un de raisonné, de sensé.

La paix intérieure, la méditation ne peuvent qu’avoir un côté positif. Rien ne peut y résister. La pensée est plus en éveil, plus réceptive et surtout plus à même d’analyser, de gérer et de résoudre les difficultés.
Donc, le calme c’est votre force.

Co-auteurs : BRUNET Isabelle et GAWELIK Katy

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com Vous y trouverez des cadeaux, des articles, des DVD motivants, des tests et quizz.

« Vous êtes autorisé à publier cet article sur votre site à la seule condition de garder le contenu intact, d’indiquer le nom des auteurs et de maintenir les liens cliquables ».

Lire la suite

0

Pour réussir, beaucoup pensent qu’il faut de l’argent, énormément d’argent, qu’il faut un réseau de connaissances, très très développé, qu’il faut de la chance, à profusion, etc.
Je ne dis pas que cette façon de penser est mauvaise ou erronée car des connaissances, de l’argent, et de la chance, il en faut certainement pour réussir. Mais, contrairement à ce que beaucoup pensent, ce n’est pas l’essentiel, ce ne sont pas les premières choses à posséder pour parvenir à atteindre vos objectifs.


En effet, je suis persuadée que vous possédez déjà tous les atouts pour réussir, sans même que vous vous en rendiez compte.
Au lieu de vous plaindre sans arrêt, de vous lamenter sur votre sort, de penser continuellement que vous êtes un bon rien, que vous n’avez pas de chance, qu’il n’y a que les autres qui réussissent… Hé bien, regardez autour de vous, voyez les personnes malvoyantes, malentendantes, en fauteuil roulant, les amputés, etc. qui parviennent, tant bien que mal, même parfois très bien à s’en sortir avec leur handicap, parfois très lourd.
Qu’est-ce que cela vous inspire ? De la compassion, de la pitié, de la commisération ? Moi, cela m’inspire essentiellement de l’admiration !

Quoi de plus admirable que de voir des personnes, peu gâtées par la vie, s’en sortir, trouver du travail, devenir athlète de haut niveau, se marier, avoir des enfants… certes, leur existence n’est sans doute pas si facile, si simple mais ils ont réussi à passer outre leurs difficultés.

Alors, vous qui vous plaignez sans arrêt, qui pensez que vous êtes nul, je vous affirme que vous possédez bien tous les atouts vitaux pour réussir dans la vie, aussi bien professionnellement que personnellement.
Avant d’énumérer tous vos défauts, pensez plutôt à dénombrer vos qualités, vos atouts et vous verrez que vous en possédez déjà énormément.

Possédez-vous deux yeux, deux mains, deux pieds ? Ce sont déjà de merveilleux atouts, de merveilleux outils pour vous construire, plus facilement, une vie meilleure. Je sais, cela va prêter à sourire. Certains vont même me taxer de moralisatrice. Ils vont ricaner dans leur coin et dire : « ben ce qu’elle dit-là assise, je peux le dire debout ! »
Ce type de réaction peut se comprendre, j’aurai d’ailleurs pu avoir la même quand j’étais plus jeune. Mais le jour où j’ai vu, en rendant visite à ma sœur qui venait de se faire opérer dans un hôpital spécialisé, une jeune fille qui ne possédait en tout et pour tout qu’une seule jambe, suite à une malformation génétique, je me suis dit que j’avais de la chance de posséder mes deux bras et mes deux jambes. Et ce, d’autant plus, que cette jeune fille se débrouillait et accomplissait la plupart des actes (manger, boire, faire des activités artistiques…) avec son unique jambe.

Alors, à partir du jour où j’ai vu cette jeune fille, je me suis dit que je n’avais pas à me plaindre et que je possédais déjà l’essentiel pour mener à bien ma vie.
Vous qui possédez déjà les principaux et premiers atouts, réjouissez-vous. Changez votre façon de penser. Commencez avant tout à lister vos qualités, vos aptitudes.
Une fois cela effectué, essayer de les convertir en une valeur quelconque. Par exemple, à combien évaluez-vous le fait de posséder vos deux jambes, vos yeux, vos bras ? Allons un peu plus loin, à combien évaluez-vous le fait de travailler alors qu’il y a beaucoup de chômage en France ? A combien évaluez-vous le fait d’être propriétaire de votre maison ? A combien évaluez-vous le fait d’avoir une famille, des enfants qui vous aiment ? Et la liste peut être encore plus longue….
Faites l’addition de toutes vos richesses que vous ne soupçonniez même pas et vous constaterez, qu’au final, vous êtes riche, que vous possédez tous les atouts pour réussir. Alors, n’hésitez plus, foncez !

Co-auteurs : BRUNET Isabelle (spécialiste en développement personnel) et GAWELIK Katy (Docteur en droit, spécialiste en bien-être et en épanouissement personnel)

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages gratuits.

« Vous êtes autorisé à publier cet article sur votre site à la seule condition de garder le contenu intact, d’indiquer le nom des auteurs et de maintenir les liens cliquables ».

Lire la suite

0

Pourquoi vous relaxer :

Il est fondamental que vous appreniez à vous relaxer parce que l’état de détente, de relaxation est l’état naturel.

L’état de tension, de stress dans lequel nous vivons tous plus ou moins n’est pas naturel ni normal… Oui, il faut bien l’admettre, on n’est pas dans notre état normal lorsque l’on est tendu et contracté.


Dans l’état de tension, votre psychisme et votre organisme se trouvent agressés, contractés, serrés ( qui n’a jamais ressenti cette sensation d’oppression, de contracture ou de tension ? ). On sait aujourd’hui que le stress est à l’origine d’un grand nombre des problèmes que nous rencontrons et que l’on classe sous le terme « psychosomatique ».

Il résulte de ces tensions perpétuelles – fatigue, mal-être, image négative de la vie, insatisfaction, déprime…et parfois plus encore.

Il vous faut alors faire quelque chose pour ne pas rester dans cet état négatif et revenir vers un état de mieux-être, un état de détente. Car une des solutions les plus efficaces pour gérer et atténuer les effets négatifs du stress est d’apprendre à vous relaxer.

Voilà 3 techniques (de pro) pour vous aider à vous relaxer.

Je vous propose ici de découvrir 3 façons de vous relaxer, accessibles à tous, même si vous n’avez jamais fait de relaxation ou de Sophrologie.

Les 3 techniques de relaxation dont il est question ici sont simples mais efficaces. Cependant, elles ne serviront à rien si vous ne les mettez pas en pratique dans votre quotidien. Pour obtenir des résultats, il faut s’en servir ( quand on s’en sert, le seul risque que l’on prend c’est que cela fonctionne ).

1ere technique pour vous relaxer – ressentez vos points de contacts

Fermez les yeux quelques instants et sentez (sentir, pas penser ) le contact de vos pieds avec le sol, avec les chaussures…pendant quelques secondes…ne faites aucun effort…juste sentir….puis sentez le contact de vos cuisses et de vos fesses avec l’assise de la chaise…(ne passez pas au point suivant avant de sentir le contact)…puis sentez le contact du dos avec le dossier…puis le contact de vos mains posées sur vos cuisses ou sur les accoudoirs…restez ainsi le temps qu’il vous plaira à ressentir les points de contact de votre corps…si une pensée survient, laissez la passer sans vous y attarder et revenez aux sensations de contact….laissez-les vous relaxer pendant quelques instants puis réouvrez les yeux, étirez vous.
C’est un exercice excellent pour se recentrer et reposer son cerveau.
Si vous vous entraînez vous verrez qu’ensuite vous pourrez le faire à n’importe quel moment de la journée même en train de parler à quelqu’un …oui, c’est possible, mais il vous faudra un peu de pratique régulière pour y arriver.

Souvenez-vous d’une chose fondamentale : SENTIR C’EST ÊTRE VIVANT

2ème technique pour vous relaxer – se relaxer sur l’expiration

C’est la façon basique utilisée en Sophrologie pour approfondir la relaxation.

Fermez les yeux…laissez venir un soupir… puis à chaque fois que l’air sort de vos narines, laissez vous vous relâcher un peu plus…à chaque expire encore un peu plus…comme si l’expiration douce et tranquille vous permettait de vous installer dans un espace intérieur plus calme…plus paisible…plus serein…Après une 10aine d’expires, restez à apprécier le bien-être et la détente qui se sont proposés à vous…comme si vous vous laissiez baigner dans ce bien-être et cette détente…(restez 30 secondes à bien ressentir cela)…puis étirez-vous et ouvrez les yeux.

3ème technique pour vous relaxer – évoquez une formule relaxante

Installez-vous confortablement, fermez vos yeux et commencer par sentir soit les points de contact, soit votre respiration pendant quelques instants…laissez retomber doucement la pression (comme quelque chose qui se dégonfle)…puis répétez vous mentalement DOUCEMENT et SANS EFFORT 5 à 6 fois de suite la formule « je suis tout à fait calme »…puis laissez faire et observez SANS ATTENTE PARTICULIERE ce qui se passe en vous…puis vous pouvez faire la même chose avec la formule « mon corps se relaxe »…Savourez bien la détente et le calme que vous vivez sans jugement, laissez s’installer la relaxation tranquillement…puis réouvrez les yeux et étirez vous.

Voilà c’est à vous de pratiquer maintenant.

Un autre conseil pour réussir tous vos exercices, il ne faut JAMAIS forcer ou vouloir à tout prix atteindre la relaxation. Il faut mieux avoir l’intention douce de se laissez se relaxer.

Souvenez-vous EFFORT = TENSION = PAS DE RELAXATION

Je vous souhaite de bien vous relaxer et de générer dans votre corps et votre esprit d’agréables sensations de détente.

Stéphane Talbot – Sophrologue Retrouvez d’autres exercices de Relaxation (certains en audio/vidéo) sur mon Blog www.sophrologie-exercice.com

Lire la suite

0

Qu’est ce qu’un élixir « fleurs de Bach » ?
Une préparation, mise au point par le Dr Edward Bach (1886-1936) à base d’essence de fleurs. « Les fleurs sont récoltées en pleine floraison, déposées à la surface d’un récipient d’eau pure et exposées au soleil jusqu’à leur flétrissement, explique Guy Roulier. Les principes actifs sont transférés à l’eau par hydrosolution naturelle. Et l’eau florale ainsi obtenue est ensuite filtrée et additionnée d’alcool pour la conservation. »


Les Fleurs de Bach assimilées à de l’homéopathie
Les élixirs floraux font partie des médecines non conventionnelles reconnues par l’OMS. En Angleterre, les fleurs de Bach sont assimilées à de l’homéopathie, mais pas en France. Cette distinction est d’ailleurs d’actualité de l’autre côté de la Manche et suffisamment subtile pour justifier un débat. En fait, pour simplifier, il y aurait des traces de principes actifs dans l’homéopathie, alors qu’il n’y en aurait pas dans les fleurs de Bach.

À Chaque émotion sa fleur de Bach
À partir de sept profils de déséquilibres émotionnels : peur, incertitude, désintérêt pour le monde, solitude, découragement, perméabilité excessive aux influences et aux idées, inquiétude exagérée pour les autres , le Dr Bach a fait correspondre 38 essences florales, à utiliser en fonction de son ressenti.
« Les résultats obtenus avec les Fleurs de Bach, souligne le Dr Éric Ménat, dépendent en fait de réactions propres à chaque individu, tout comme en homéopathie. Ce qui explique en grande partie pourquoi aucune étude scientifique n’a pu jusqu’à présent démontrer leur efficacité. »

Connaît on leur mode d’action ?
Non, il reste encore un mystère. Certains spécialistes avancent un effet placebo. Il est toutefois troublant de noter comme le rappelle le Dr Ménat que « les fleurs de Bach agissent sur les enfants et les animaux, sans doute plus sensibles à ce type de remède parce que leur organisme est encore vierge. Ce qui semble contredire l’hypothèse d’un simple effet placebo. Il est possible que ces élixirs agissent de façon plus subtile, sur l’énergie via un message électromagnétique. »

Tom Vermeersch est psychologue et conseillé de Fleurs de Bach.

Lire la suite

0

Il existe peu de sensations aussi effrayantes et perturbantes qu’une crise d’angoisse. Une fois qu’elles commencent, ces crises peuvent vous amener dans une spirale infernale qu’il vous sera difficile de contrôler.


Les personnes souffrant de crises de panique ont déjà plusieurs traitements à leur disposition. Généralement, ces traitements fonctionnent très bien, mais ce n’est pas toujours le cas.
Vous avez certainement testé diverses options avant de trouver celle qui fonctionne le mieux pour vous. Cependant, même si vous trouvez un traitement qui marche aujourd’hui, vous pouvez connaître des périodes durant lesquelles son efficacité diminue ou vous rencontrez un autre problème qui peut s’avérer encore plus désagréable si vous êtes pris d’une crise d’angoisse.
Par exemple :
Vous suivez à la lettre votre traitement, mais le médicament ne fait effet que durant quelques heures ou quelques jours.
Vous pouvez traverser une période difficile et être incapable d’obtenir un rendez-vous avec votre thérapeute avant plusieurs jours.
Vous n’êtes pas en mesure de chercher un traitement médical dans l’immédiat.
Il pourrait avoir d’autres raisons pour lesquelles il vous est impossible de demander de l’aide médicale traditionnelle. Cependant, lorsque vous avez des attaques de panique, vous avez besoin d’aide dans la minute. Plus vous attendez et plus votre crise sera difficile à maîtriser.
La chose la plus importante à faire lorsque vous avez une crise d’angoisse est de bien contrôler votre respiration. Les attaques de panique peuvent entraîner de l’hyperventilation. Elles peuvent également être causées ou aggravées par cette hyperventilation.
Il est important d’avoir une respiration lente, régulière et contrôlée.
Si vous ne vous concentrez plus sur votre respiration, votre anxiété est susceptible de prendre le dessus.
Les attaques de panique sont souvent causées ou aggravées par des conditions physiques qui ne vous semblent pas normales. Vous prenez alors peur.
Une autre technique tout aussi efficace pour contrôler les attaques de panique est la relaxation musculaire progressive. Cette technique consiste à détendre lentement tous vos muscles, ce qui vous permet de gérer votre stress.
Commencez par vider, autant que possible, votre esprit. Essayez de vous concentrer sur une chose qui vous détend. Pensez à votre lieu de vacances, votre passe-temps favori ou une personne que vous aimez particulièrement. Imaginez-vous heureux et en paix. Fermez les yeux.
Il existe plusieurs remèdes à base de plantes qui peuvent aider les personnes qui souffrent d’attaques de panique. Ils sont généralement plus abordables que les médicaments sur ordonnance, en particulier lorsque vous prenez en compte le coût de la visite chez le médecin.
Certains aliments et boissons peuvent induire ou aggraver les crises de panique.
Vous devez essayer d’avoir une alimentation équilibrée comprenant beaucoup de fibres. Consommez davantage de grains entiers (blé entier, riz brun, mais entier…), parce qu’ils n’augmentent pas de manière importante votre taux de sucre dans le sang qui pourrait conduire à l’hypoglycémie.
Débarrassez-vous de l’adrénaline
Ayez une vie sociale
Une visite chez le médecin n’est pas toujours possible, mais si vous le pouvez, vous devez y aller. Lorsque vous avez des attaques de panique, vous pouvez imaginer qu’il s’agit d’un problème physique.
Lorsque vous avez cette sensation, l’anxiété peut échapper à tout contrôle. Plus vous vous inquiétez pour votre santé, plus vos crises risquent d’être violentes. Plus les crises sont virulentes, plus vous vous inquiétez. C’est un cercle vicieux.
Un autre élément à souligner est que votre médecin sera, normalement, en mesure de découvrir les causes de vos crises d’angoisse et surtout de vous prescrire les solutions les mieux adaptées.
Les crises d’angoisse ne doivent pas être une fin en soi. Vous traverserez, peut-être, des périodes difficiles dans votre vie avec comme conséquence, du stress, de la fatigue, dues, par exemple, au surmenage. À ce moment précis, vos crises peuvent refaire surface.
Ne paniquez pas !
Dominique Brossier
Naturopathe – iridologue
Phyto-aromathérapeute
http://www.crisedangoisse.fr/index.html

Dominique Brossier Naturopathe – iridologue Phyto-aromathérapeute mon site : www.natureetbeaute.eu et si vous voulez en savoir plus sur les angoisses : www.crisedangoisse.fr

Lire la suite

Faites le plein de vitalité

Publié le 25 octobre 2011 par dans Bien-être

0

Tout le monde le sait, c’est la rentrée… Les enfants reprennent le chemin de l’école, vous celui du boulot ou de la petite routine quotidienne.
Après les vacances, vous n’avez pas trop envie de vous remettre au travail, vous pensez déjà aux prochaines vacances, vous traînez un peu les pieds, vous manquez d’enthousiasme, de vitalité.
Hé bien, je connais un moyen pour que vous retrouviez très vite votre vitalité et que vous fassiez le plein d’énergie pour cette rentrée.
Mangez du raisin !
Et cela tombe très bien : dès la fin août-début septembre, on trouve du raisin sur tous les étals des marchés, des magasins. Alors, profitez-en.


Pourquoi le raisin ?
Parce qu’il possède toutes les vertus nécessaires pour vous redonner forme et santé. Il est calorique (énergétique) et contient des vitamines, des minéraux, des antioxydants, de l’eau, un savant équilibre qui, à lui seul, pourrait suffire pour vous faire vivre une dizaine de jours sans rien manger d’autre.

Certes le raisin contient du sucre (88 % de glucides pour 100 g) mais c’est du « bon » sucre : le fructose et le mannitol, à condition de le choisir bien mûr. C’est pour cette raison qu’il peut être mangé par les diabétiques et qu’il est conseillé en cas d’hypoglycémie. C’est cela qui vous donnera de l’énergie à revendre sans pour autant augmenter le taux de sucre dans votre sang.
Le raisin améliore également votre transit intestinal grâce au mannitol et à des fibres : indissolubles contenues dans la peau du raisin et solubles contenues dans la gomme, pectine, polysaccharides du raisin. Ces fibres solubles protègent également contre les maladies cardio-vasculaires dans la mesure où elles régulent le taux de cholestérol et la tension artérielle.
Le raisin est composé également d’enzymes qui renforcent votre système immunitaire, détruisant les microbes et bactéries qui se logent dans vos intestins et permettant d’assimiler plus facilement les nutriments de votre alimentation.

Très riche en eau (80 %), le raisin constitue un très bon complément aux 2 litres de liquides que vous devez absorber par jour pour renouveler l’eau de vos cellules, de vos muscles, pour hydrater votre peau, pour éliminer les toxines. Sans cet apport journalier en liquide, vous risquez d’être plus fatigué, moins vigilant, plus courbaturé, plus sujet aux douleurs musculaires…
Mais l’eau contenue dans le raisin est supérieure aux eaux minérales car elle permet à votre corps d’assimiler plus facilement les oligo-éléments présents dans le raisin que sont le potassium et le silicium.
Le potassium permet de diminuer la tension artérielle, de combattre la fatigue, les crampes, les jambes lourdes. Quant au silicium, il permet de soulager l’arthrose, les rhumatismes, de retarder le vieillissement de la peau, de rendre les artères plus souples et ainsi de prévenir les crises cardiaques.
Le raisin contient aussi du magnésium facilement assimilable car sous forme liquide. Comme tout le monde sait, le magnésium est un bon anti-stress et anti-fatigue.
Le cuivre est également présent dans le raisin, ce qui renforce votre immunité et permet de lutter contre les infections, les virus.
Enfin, le raisin contient trois vitamines importantes : la B indispensable au renouvellement de vos cellules et qui a un effet anti-déprime (notamment la B6) ; la C qui redonne tonus et qui est anti-oxydante, ce qui ralentit le vieillissement cellulaire, limite les maladies cardio-vasculaires et aurait un effet préventif contre les cancers ; la E, anti-oxydante, anti-âge, anti-fatigue.

Voilà, comme vous pouvez le constater, le raisin est un formidable fruit qui concentre tous les bienfaits nécessaires au rééquilibrage, à la revitalisation, à la protection, au maintien de la jeunesse… de votre organisme.
Anti-stress, anti-fatigue, anti-âge, « anti-maladies », « anti-cholestérol », anti-déprime, « anti-douleurs musculaires », anti-arthrose… « anti-tout » ou presque, le raisin doit se consommer sans modération. Mais attention, tout de même, car c’est un fruit assez calorique. Donc, quand vous consommez du raisin, mangez peut-être un peu moins d’aliments sucrés ou riches en graisse.

Certains préconisent des cures de raisin. Ils conseillent de manger du raisin et rien que du raisin, à tous les repas : 3 kilos par jour pendant 10 jours. Du fait de sa composition, il ne s’ensuivrait aucune carence, bien au contraire et en début d’automne, cela préparerait votre organisme à affronter l’hiver et vous ferait maigrir à cause de son effet diurétique vu les quantités absorbées.
Mais attention, si vous vous en sentez capable, parlez-en avant à votre médecin, tout le monde ne réagit pas de la même façon. De plus, la cure ne s’improvise pas du jour au lendemain, il y a une phase préparatoire. Renseignez-vous, prenez vos précautions avant !
Sinon, contentez-vous d’en manger très régulièrement, tant que c’est la pleine saison, cela ne pourra vous faire que du bien !

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages gratuits.

« Vous êtes autorisé à publier cet article sur votre site à la seule condition de garder le contenu intact, d’indiquer le nom des auteurs et de maintenir les liens cliquables ».

Co-auteurs : BRUNET Isabelle (spécialiste en développement personnel) et GAWELIK Katy (Docteur en droit, spécialiste en bien-être et en épanouissement personnel)

Lire la suite

0

Une boutique en ligne dans le domaine du bien-être permet de trouver tous les produits que l’on désire pour son bien-être et sa santé, en particulier si celle-ci propose des produits biologiques ou écologiques. Sachez que plusieurs produits dans le domaine du bien-être ne sont pas en vente dans les commerces donc la seule façon de se procurer ces produits de qualité est par la vente directe dans une boutique en ligne.


De plus en plus de personnes utilisent ces produits ou font appel à des boutiques en ligne pour l’achat de produits santé et de bien-être, mais il n’est pas toujours facile de trouver ce que l’on souhaite. Avec la compagnie Network Boutique, il est facile de s’approvisionner en produits écologiques, équitables et sans danger pour l’environnement et votre santé. L’avantage des boutiques en ligne, c’est que bien souvent, il n’y a pas d’intermédiaire entre le fabriquant et le consommateur ce qui en fait un produit plus abordable, plus équitable et plus à l’écoute des besoins de la clientèle.

Faire ses achats sur une boutique en ligne comme celle qu’offre Network Boutique qui vend des produits reliés au bien-être par le biais de produits ménagers et de produits alimentaires a de nombreux avantages. En plus de proposer des articles de qualité supérieure, on peut commander à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit ainsi que n’importe quel jour de la semaine. On peut faire nos choix tranquillement sans avoir de vendeur sur le dos . Les achats se font en toute discrétion et sont livrés à la maison avec la même discrétion.

Découvrez tout sur les produits biologiques, écologiques et équitables sur BioEcolo

Lire la suite