0

Beaucoup ignorent leur tempérament introverti. Pourtant, près d’un tiers de la population est introvertie. Etre introverti, cela signifie avoir besoin de calme et de solitude pour recharger ses batteries. Mais être introverti, c’est aussi avoir un tempérament réfléchi, calme…
Souvent, il leur faut un peu de temps pour formuler leurs réponses, car ils ne prennent pas les mots à la légère. Il est donc tout à fait naturel de manquer de répartie lorsque l’on est introverti.




Dès lors, peut-on avoir de la répartie lorsque l’on est introverti ? Oui, c’est possible. Mais il faut prendre son temps. Imposer à ses interlocuteurs notre lenteur. Les obliger à attendre, pour obtenir notre pensée, qu’ils ne devraient pas prendre à la légère.

Avoir de la répartie, cela se travaille. Cela nécessite de ne pas se laisser entraîner par les pressions alentour, et se concentrer sur notre pensée, nos visions.

La parole n’a pas même valeur chez les introvertis et les extravertis. Les extraverties réfléchissent à voix haute, et n’hésitent pas à changer d’avis au cours de la conversation, au fil de l’évolution de leur pensée. Pour les introvertis, une parole dite a bien souvent une valeur bien plus forte. De ce fait, ils ont tendance à souhaiter bien réfléchir leur réponse avant de l’exprimer.
Avoir de la répartie pourrait bien avoir un sens différent pour les introvertis et les extravertis. Pour les extravertis, ce serait dire quelque chose le plus rapidement possible : “mieux vaut parler mal que de ne rien dire”. Pour les introvertis, avoir de la répartie serait laisser le temps à la pensée de s’exprimer dans toute sa véracité.

Lorsque l’on est introverti, pour avoir de la répartie, on a donc tout intérêt à trouver des techniques pour ralentir le rythme de conversations, et nous offrir ainsi le temps de réfléchir. Les techniques ne manquent pas : poser des questions, reformuler la pensée de l’autre, demander de préciser la pensée de son interlocuteur, faire diversion en demandant à son interlocuteur de nous accompagner dans une courte promenade… Chaque seconde de gagnée est un moment accordé en plus pour formuler votre pensée.

Et pour vous, avoir de la répartie, est-ce un problème ?

A propos: Julien Prest est l’auteur du site http://unmondepourlesintrovertis.fr, un site pour découvrir son tempérament introverti et reprendre confiance en soi, avec authenticité.

Pour savoir si vous êtes introverti, ce site vous propose ce test introverti / extraverti : http://unmondepourlesintrovertis.fr/quizz-personnalite/

Lire la suite

0

Lorsque l’on m’a proposé il y a quelques années de passer un test de personnalité, j’ai trouvé l’idée saugrenue, voire outrageante. “Quoi ! On allait me coller une étiquette ?!!”. D’ailleurs, étant donné que je passais ce test pour un entretien de recrutement, j’ai pu largement en influencer les résultats, en fonction de ce que j’imaginais être la bonne réponse pour le poste souhaité.


Pourtant, lorsqu’un test est passé dans un contexte neutre, sans enjeux, il peut être bénéfique. Les résultats sont souvent étonnants. Ils nous apprennent quelque chose sur nous. Un trait de personnalité particulier, qui nous suit la plupart du temps, que ça nous plaise ou non. Car nous évoluons au fur et à mesure des années, mais certains traits majeurs de notre personnalité s’ancrent au fil des années. Il en est ainsi, par exemple, de l’introversion. Lorsque l’on est introverti, il est possible de devenir un peu moins ou un peu plus introverti au fil du temps. Mais une personne très introvertie ne deviendra jamais très extravertie et vice versa.

Faire un quizz personnalité pour savoir si vous êtes plutôt introverti ou extraverti peut être très bénéfique. En effet, beaucoup d’introvertis se croient plus extravertis qu’ils ne le sont, et ont tendance à jouer un rôle, inconsciemment, sous la pression sociale qui valorise bien plus l’extraversion que l’introversion. Faire ce test de personnalité permet de remettre les choses en place, de redonner toute sa valeur à son côté introverti, trop longtemps caché et réprimer, pour des causes plus ou moins compréhensibles.

A propos: Julien Prest, promoteur passionné des qualités de l’introversion, et auteur du blog

Un monde pour les introvertis

Venez faire le quizz personnalité introverti-extraverti !

Lire la suite

0

Pour mieux comprendre ce que veut dire «améliorer sa discipline», vous pouvez considérer cet effort comme une formation sélective. Nous le définissons ainsi car il va faire naitre de nouvelles habitudes de pensées qui vont vous permettre d’atteindre les objectifs que vous vous étiez fixés. Vous pouvez choisir d’orienter votre discipline vers des tâches précises. Voici deux techniques qui vont vous aider à améliorer votre discipline:


– Première technique:

L’autodiscipline doit être considérée comme un effort positif et non comme une décision négative. Cet exercice vous aidera à admettre cela.

Vous pouvez par exemple prévoir d’exécuter une tâche à un moment de la journée. Programmez une chose que vous allez devoir faire le matin mais aussi le soir. N’oubliez pas qu’elle doit durer au maximum 10 mn. Vous devez attendre de manière précise que l’heure que vous avez décidée arrive avant d’effectuer la tâche.

Suivez ce même emploi du temps pendant au moins un mois et demi. L’avantage de cette règle est qu’en faisant l’effort de prévoir, vous apprendrez à vous concentrer sur les choses qui sont prioritaires dans votre vie.

Cette attention et cette importance accordée au respect de votre emploi du temps vous permettra d’être focalisé et vous évitera la dispersion.

– Vous devrez vous appliquer à suivre votre chronogramme et éviter les improvisations.

– Le suivi de vos progrès est important. Une fois que le temps imparti est arrivé à terme, notez sur un cahier les progrès qui augmenteront de jour en jour. Le fait de prendre des notes va vous permettre de connaitre le temps nécessaire pour chaque tâche. Si vous remarquez que des surplus de temps commencent à se dégager, vous devez les remplir à l’aide de tâches simples et petites. Nous vous conseillons aussi de prendre des notes et de planifier des tâches supplémentaires.

 

– Deuxième technique : découvrez les avantages de la routine

Vous devez éviter de concentrer de nombreuses heures (dédiées aux tâches) sur un seul jour donné, puis juste quelques unes le jour suivant et ainsi de suite. Répartissez les tâches sur tous les jours de la semaine de manière uniforme et surtout:

-Ne vous découragez jamais, vous devez tenir bon.

-Ne prêtez attention qu’au temps attribué.

Si vous appliquez nos conseils à vos projets ou à vos devoirs, vous verrez rapidement les résultats se concrétiser.

Découvrez la vidéo d’un blogueur pro qui réussit avec son blog et qui a une vidéo sur youtube avec plus de 300000 vues

Lire la suite

0

Connaître ses phobies et ses peurs.

Les peurs d’une personne peuvent entraver ses chances de développement et de succès. IL arrive fréquemment que la peur d’une personne puisse diriger la vie de cette personne et rendre sa vie dénuée de sens. La peur peut amLa peur peut être saine, car elle nous met sur nos gardes et nous rend attentifs à ce qu’il se passe autour de nous. La peur peut très bien être bénéfique. Mais une fois de plus cela requiert un grand self-control et une pensée positive.


La peur chez une personne peut venir d’un évènement lointain du passé ou d’une croyance qu’elle ne pourra pas gérer telle situation ou telle personne. Il existe des peurs fondées, mais la plupart ne sont que de pures créations de notre imagination.

La phobie est aussi la peur de quelque chose, mais c’est une peur irrationnelle. Une phobie peut être une peur ridicule ou exagérée chez certaines personnes comme la peur des chats par exemple ou de l’eau. La plupart de ceux qui ont développé des phobies sont conscients que leur peur n’est pas fondée sur la pensée rationnelle, mais malheureusement ils sont incapables de gérer leurs émotions et de surmonter ces peurs irrationnelles.

Certaines personnes font un lien direct entre la phobie et la folie, mais il n’est pas juste de conclure sur le fait qu’une personne phobique a aussi un problème de santé mentale. La phobie peut être très embarrassante surtout lorsque la personne phobique n’est pas capable de contrôler ses réactions. Certains fuient et se cachent lorsqu’ils sont confrontés à leurs phobies.

Une phobie peut simplement être la peur d’être dans une pièce fermée ou la peur de monter dans un planeur. La plupart des phobies se traduisent par des crises de paniques lorsque la personne est confrontée de force à sa phobie.

Il est normal d’avoir peur, car la peur est rationnelle. Cependant, une peur irrationnelle non fondée devient alors une phobie. Elle n’est pas normale et peut perturber une vie.

Celui qui veut se débarrasser de ses phobies ne devrait pas aller consulter un médecin qui va en chercher l’origine. Cela peut être une perte de temps, car trouver l’origine d’une phobie ne la fera pas partir. Le plus important est d’être déterminé afin que la phobie ne contrôle plus les émotions. Si une personne arrive à gérer ses émotions, alors elle pourra se débarrasser de ses phobies.
ener à la déprime et peut rendre physiquement malade.

On ne peut vivre normalement en laissant notre peur diriger notre vie. La personne qui a peur n’est pas la seule à en pâtir. Sa famille, ses amis et son entourage en général peuvent en subir les conséquences.

http://vivre-mieux.equanimite.net/

Lire la suite

0

Il faut bien comprendre que si nous n’avez pas confiance en vous, c’est que vous pensez de vous que vous n’êtes pas capable». Autrement dit que vous développez sur nous-même des idées négatives. Vous vous jugez et plus vous vous jugez, moins vous avez confiance en vous. Ainsi nait un cercle vicieux interminable dont il devient de plus en plus difficile de se sortir.


Vous pensez du mal de vous, je serais tenté de vous dire, pensez du bien de vous et tout ira bien. Vous retrouverez le chemin de la confiance en vous. Facile à dire.
Il serait mal venu de croire que « troquer » du jour au lendemain vos pensées négatives contre des pensées positives vas tout changer dans votre vie. Depuis des dizaines d’années pour certains d’entres vous, vous avez pris l’habitude de vous juger négativement et de plus vous vous agacé de vous voir ainsi. Procéder de cette façon n’aura qu’un porté limité et votre inconscient, votre petite voix au fond de vous aura tôt fait de vous rappeler combien vous vous trouvez « nul »
Oui, vous pouvez vous sortir de cette spirale infernale. Avec de la détermination et un peu de patience.
La première chose à faire, c’est de vous accepter comme tel, c’est à dire accueillir le fait que vous vous voyez de façon négative, cessez de lutter contre cette vérité « vous vous voyez de façon négative ». Attention, je n’ai pas dit que vous étiez négatif.

Il vous faudra ensuite comprendre et méditer le fait que si vous vous faites tant de mal avec toutes ces pensées sur vous, c’est que vous avez peur. Peur de vous tromper, peur de décevoir, peur d’avoir honte, peur d’être jugé, en un mot, peur de ne pas être aimé.
Et c’est pour cela qu’à longueur de journée vous essayer tant bien qua mal de vous contrôler, mais aussi de contrôler les autres pour être sur d’être aimé.
Mais pour que les autres vous aiment, il faut s’aimer soi-même et cela commence aujourd’hui même avec ce que vous croyez être en cet instant. Accueillez et jurez vous que tout cela va changer.
Car qui êtes vous selon vous sinon un ensemble de concepts, d’idées, d’histoires que vous faites sur vous tout au long de votre journée ? Toutes ces pensées furtives construisent votre « moi » et vous y croyez…
Réfléchissez bien : combien de fois avez-vous changé d’idées sur vous-même (et les autres…). Ces changements d’avis se font au grès de vos humeurs, ces concepts changent en permanence. Ils résultent de différents points de vue.
Ce ne sont que des pensées. En rien elles n’ont de valeurs puisqu’elles sont en perpétuelles mouvement et qu’elles se font et se défont à la faveur des différentes causes et conditions qui les ont créés. A chaque instant, tout change. Alors quelle valeur donner à ces pensées que nous croyons être nous ?
Nous rendons ainsi compte que ce que nous appelons notre moi est vide, vide dans le sens où il n’est basé sur rien de solide mais bien sur des pensées sans cesse changeantes.
Une fois cette idée bien médité, vous ne pouvez plus vous attacher à vos pensées puisque vous savez qu’elles ne sont « que des pensées en perpétuelles mouvement», donc fausses puisque ce que vous avez cru de vous hier, vous ne le croyez plus aujourd’hui. Difficile de figer une vérité quand tout est en perpétuel mouvement.
En réalisant la nature impermanente des phénomènes, donc de vos pensées, même si vous avez des pensées négatives, vous n’y croyez plus. Elles n’ont donc plus de pouvoir sur vous.
Cette réalisation ne se fait pas du jour au lendemain. Nous sommes conditionné depuis notre naissance et il nous faut nous déconditionner. A travers des pensées positives, des visualisations etc etc…
Acceptez ce que vous êtes aujourd’hui pour enfin laisser entrer l’amour, la confiance en vous et le positif dans votre vie.

Laurent

http://www.equanimite.net/reussir/Changez_votre_vie.html

Lire la suite

Vivez Vos Passions!

Publié le 2 décembre 2011 par dans Développement personnel

0

Vous pouvez mesurer la réussite de la façon que vous voulez. La réussite ne se mesure pas par l’argent car tout le monde peut gagner de l’argent. L’objectif est de gagner beaucoup d’argent en vivant votre passion. Quand vous travaillez dans un domaine qui vous passionne énormément, vous rencontrerez suffisamment de chance pour gagner de l’argent. L’important c’est de pouvoir repenser à votre vie en vous disant que vous avez toujours fait ce que vous vouliez et n’avez aucun regret.


Soyez entier

Votre passion réclame que vous soyez entier. Vous ne devez pas vous concentrer seulement sur une seule chose mais tous les aspects de votre passion. Profitez intégralement de l’expérience. Profitez du retard dans vos commandes. Voyez cette attente comme l’occasion de merveilleuses vacances plutôt qu’un signe indiquant que vous n’auriez pas du vous lancer dans votre passion. Ne voyez pas de signe dans les choses défavorables qui vous arrivent. Soyez entier dans tout ce que vous faites. Ne soyez pas faux, n’essayez pas d’impressionner les autres en prétendant être ce que vous n’êtes pas.

Soyez passionné

Quand vous êtes passionné par quelque chose, vous n’avez rien à faire pour que les autres vous remarquent. Votre passion vient de l’intérieur et si vous aimez vraiment ce que vous faites alors tout viendra naturellement. Vous serez fier de votre travail, par exemple, si vous fabriquez des pots en argile, vous n’enverrez jamais de pot craquelé ou imparfait à vos clients car vous serez passionné par la qualité. Qui plus est, vous êtes le concepteur et l’objet portera votre signature. Vous serez fier de chaque chose que vous ferez.

Soyez un leader

Être un meneur est un autre facteur à prendre en considération car vous voulez montrer aux autres comment il est possible de vivre votre rêve. Vous ne voulez suivre les pas de personne. Vous êtes enthousiaste des changements que vous apportez dans votre vie. Vous faites des changements considérables pour vivre votre vie de la façon dont vous l’entendez. Créez votre propre vision et organisez la façon dont vous réalisez les objectifs que vous vous êtes fixés.

Améliorez-vous en permanence

Quand vous vivrez votre passion, vous ne produirez pas le meilleur à chaque fois. Vous devez trouver le moyen d’améliorer en permanence les processus qui vous ralentissent, sont responsables d’une mauvaise qualité ou qui vous frustrent. Ainsi, en améliorant votre façon de procéder, vous ferez mieux à chaque fois et commencerez à voir ce dont vous êtes réellement capable. Votre productivité s’améliorera avec le temps, une fois que vous aurez trouvé la meilleure manière de procéder. Quand vous démarrez votre passion, tout peut avoir l’air d’être en vrac. Vous pouvez régler cela, mais il faut des tentatives et du temps. Vous ferez peut-être quinze essais avant de trouver la méthode qui vous procure la meilleure qualité et productivité.

Agissez

Tout doit être en agitation autour de vous quand vous vivez votre passion. Car pendant longtemps il fut si facile de remettre au lendemain votre investissement personnel dans votre passion, que vous ne voulez pas retomber dans les mêmes travers. Il est primordial de vous mettre au travail, d’agir, vous et les personnes que vous avez choisi pour vous aider.

Passer à l’action est ce qu’il y a de plus important pour ne pas céder au laisser-aller. Vous souhaitez faire votre possible pour atteindre votre rêve. Rien ne pourra vous en empêcher ou vous ralentir. Mettez une affiche pour vous rappeler constamment que vous travaillez à l’accomplissement de votre passion.

Vous devez avoir des collaborateurs qui partagent la même motivation. Ne travaillez pas avec des gens qui ne prennent pas de décision ou ne passent pas à l’action. Si vous avez une personne qui passe son temps assise à parler sans agir, alors elle ne peut pas participer à la réalisation de votre passion. Ce genre de personne fut utile dans l’amorçage de votre entreprise mais certainement pas dans sa réalisation. Trouvez-lui une autre place où elle vous sera utile car vous aurez toujours besoin de son soutien.

Récompensez toujours l’action. Vous devez toujours récompenser tous ceux qui vous aident, vous compris. Cela ne signifie pas que vous deviez dépenser l’argent que vous n’avez pas. Vous pouvez simplement récompenser quelqu’un en lui faisant savoir que vous appréciez ce qu’ils font pour vous. La reconnaissance du travail accompli est parfois suffisante quand les gens savent que vous appréciez vraiment ce qu’ils font.

Christophe Saussaye (Internet Solutions services.com) Vivre ses Passions !
http://www.internet-solutions-services.com/vivre-ses-passions/index.html

Lire la suite

0

Il y a des moments particuliers dans la vie où vous aimeriez dépendre des conseils de quelqu’un. Mais, au cas où les choses tourneraient mal, même si les conseils vous ont été donnés avec les meilleures intentions, vous finirez toujours par blâmer cette personne.

C’est pour cela que les spécialistes vous recommandent fortement, chaque fois que vous vous retrouvez à la croisée des chemins, de prendre toujours les décisions vous-même.


La question qui se pose est : quelle est la meilleure solution et comment pouvons-nous savoir comment la prendre?

Quelle que soit votre jeunesse ou votre vieillesse, vous devez être arrivé dans votre vie à un point où vous devez prendre une grande décision qui affectera probablement votre existence.

Il n’y a aucun doute qu’il y a certains moments dans la vie où vous vous sentez seul et désorienté et vous pensez que vous pouvez utiliser des conseils de développement personnel pour savoir comment agir dans votre vie.

La réponse n’est jamais simple. Néanmoins, il y a un conseil de développement personnel qui peut être très utile et qui, employé régulièrement, aura de formidables résultats.

Il est appelé « la méditation » et elle a été utilisée pendant des siècles dans certains rituels et par des civilisations anciennes. Même dans les livres anciens et réputés, comme la Bible, les gens sont invités à méditer, à découvrir et à combattre le mal en eux et grâce à la connaissance, à prendre le contrôle de leurs décisions et de leurs vies.

Comment procéder pendant la méditation ?

Avant tout, vous devez vous éloigner de toute source de distraction. Vous ne pouvez à la fois analyser vos sentiments et vos pensées les plus profonds et regarder un film.

Ensuite, vous devez vous poser une série de questions qui vous aideront à mieux déterminer qui vous êtes réellement. Les questions devraient avoir rapport avec les aspects quotidiens.

• Qu’aimez-vous faire?
• Qu’est-ce qui vous a rendu le plus fier de vous-même dans votre vie ?
• Qu’avez-vous toujours voulu faire et que vous n’avez jamais trouvé le temps de faire ?
• Quel rôle joue l’argent dans votre vie ?
• Qu’est-ce qui est plus important pour vous, votre famille ou votre carrière ?
• À quel point dépendez-vous des autres ?

Si vous êtes inquiet à propos de certaines décisions à prendre, posez-vous des questions qui ont un rapport avec ce problème. Si vous êtes embarrassé lorsque vous vous posez ces questions, pensez aux sujets courants que les gens doivent traiter au cours de leur vie.

N’oubliez pas de noter les réponses. Essayez de vous concentrer et d’être sincère. Après tout, personne ne vous jugera.

Toutes ces questions vous aideront à déterminer exactement où vous en êtes et ce que vous attendez de la vie. Tout ce que vous avez à faire c’est d’effectuer une bonne interprétation de vos propres réponses.

Pour bien faire, aidez-vous avec une tasse de thé ou de votre café favori et prenez le temps de les analyser minutieusement. Marquez avec un stylo rouge les réponses dont vous êtes fier et avec un stylo noir celles dont vous n’êtes pas fier.

Mettez la liste quelque part où vous pourrez la voir plus d’une fois dans la journée, ou affichez-la même à plusieurs endroits.

Vous remarquerez que, étape par étape, même sans le vouloir, les choses noires sur votre liste deviendront rouges. N’oubliez pas de renouveler la liste lorsque la plupart des questions seront devenues rouges ! C’est la meilleure façon d’être toujours au courant de ce que vous espérez de la vie.

Suivez ce simple conseil de développement personnel et voyez vous-même les résultats positifs.

Christophe Saussaye Guides Pratiques
http://internet-solutions-services.com/guides-pratiques

Lire la suite

0

Beaucoup de gens ont des buts, des rêves ou des ambitions, mais ne savent pas comment faire pour les atteindre. Ils peuvent avoir pensé à leur vie idéale, mais ils n’ont aucune idée de comment mettre les choses en place et réaliser les actions nécessaires pour faire de cet idéal une réalité.


Certaines personnes ont une vague idée de comment se développer personnellement. Ce sont celles qui pensent que si elles avaient un meilleur travail, ou de meilleures opportunités, ou si elles avaient rencontré l’amour de leur vie, ou toute autre chose, tout irait bien et elles seraient heureuses.

Elles sentent que leur bonheur ou manque de bonheur est décidé par des facteurs externes et que leurs pensées et actions ont de faibles conséquences.

Certaines croient que si elles avaient simplement un peu plus d’argent, elles pourraient avoir tout ce qu’elles veulent et avancer sur la route de l’auto amélioration.

Elles pourraient même avoir passé un peu de temps à penser à réfléchir à leur avenir, mais elles ne croient pas réellement qu’il y a quelque chose qu’elles puissent faire pour se rapprocher que d’une infime partie de leur utopie, en dehors de jouer à la loterie.

D’autres personnes ne savent même pas ce qu’elles veulent vraiment de leurs vies et peuvent même ne pas avoir une idée de ce qui les rendrait vraiment heureuses. Elles semblent juste dériver de jour en jour, de semaine en semaine, de mois en mois, et d’année en année, et ne font pratiquement que survivre.

Elles pourraient apparemment avoir des emplois sécurisés et gagner suffisamment pour vivre des vies relativement confortables. Elles paraissent suffisamment heureuses et n’ont pas de grande ambition ou d’envie de réaliser quelque chose de plus dans leur vie.

Le développement personnel est-il important?

La réalité est qu’au cours de nos vies, nous sommes tous en train de grandir et de nous développer constamment. Les circonstances nous font grandir et nous développer, même si nous ne prenons pas des décisions conscientes pour cela.

À un certain âge, nous apprenons grâce à l’éducation formelle et nous continuons d’apprendre de nos expériences pour le reste de nos vies. Nous devons apprendre et grandir pour traiter tout ce que la vie nous envoie. Nous devons tous passer par le développement personnel.

La vie moderne avance à une vitesse radicalement plus élevée qu’à n’importe quel autre moment de l’histoire. Pour une personne qui vit dans la société actuelle, il y a bien plus d’opportunités que jamais pour faire de votre vie quelque chose que vous voulez vraiment.

Mais il y a aussi plus de compétition que jamais, et la technologie qui change constamment signifie qu’il y a vraiment peu, s’il y en a, de « véritables emplois pour la vie ». Il est maintenant normal non seulement de changer régulièrement d’emplois au cours de nos vies professionnelles, mais aussi de changer complètement de carrière ou de secteur d’activité.

Le marché du travail est tellement complétif que les gens qui sont ambitieux et ont soif de succès savent qu’ils doivent acquérir de nouvelles compétences et connaissances pour se démarquer du lot. Pour atteindre cela, le développement personnel est nécessaire.Ce sont ces gens qui auront plus de chances de garder leurs emplois, ou de progresser dans le domaine qu’ils ont choisi, ou qui seront plus facilement employés dans différentes organisations ou secteurs d’activités.

Un engagement au développement et à la croissance personnelle peut bien être le facteur déterminant le futur de chacun de nous.

Christophe Saussaye (Internet Solutions services.com) Nombreux ebooks en téléchargement gratuit Exemples vidéo sur la nécessité du développement personnel
http://internet-solutions-services.com/
http://internet-solutions-services.com/guides-pratiques

Lire la suite

LE SUBLIMINAL

Publié le 29 novembre 2011 par dans Développement personnel

0

Parmi les méthodes psychologiques de transformation, dans le sens de l’amélioration, il en existe de nombreuses dont, entre autres, le yoga, la bio-énergie, les thérapies comportementales, la Méditation Transcendantale, le Mind Control, l’hypnose, l’auto-hypnose, la Programmation Neuro-Linguistique, etc…
Toutes ces méthodes, efficaces, possèdent cependant un inconvénient majeur : il faut leur consacrer du temps et fournir des efforts personnels.
Cependant une méthode existe qui demande aucun effort et peu ou pas de temps.


Cette méthode est la méthode subliminale. Elle peut être utilisée pour modifier notre humeur, nos blocages négatifs ou nos mauvaises habitudes. Nous disposons d’un outil remarquable avec le subliminal. Il ne nécessite, en effet, ni concentration, ni volonté autre que, par exemple, mettre en marche un lecteur audio. Cette découverte figure parmi les plus importantes du domaine de la psychologie.

La célèbre revue « Sciences & Vie » en septembre 2004 titrait : « C’est prouvé, le subliminal nous conditionne en 2 semaines ».

Définition du subliminal :

Subliminal veut dire « sous la conscience ». Par exemple, l’image subliminale est une image qui est indécelable à l’oeil nu mais que le cerveau traite malgré tout. Il est à noter que la plupart des législations actuelles interdisent ce type d’images dans la publicité.

Un message subliminal est un stimulus (c’est à dire un agent  susceptible de provoquer un changement de comportement chez le sujet observé) qui n’est pas perçu consciemment par la personne qui le reçoit ; il est  » hors  » du niveau de conscience, mais il excite bien les sens. On ne connaît pas encore totalement les mécanismes en jeu, mais il semble que le cerveau, qui effectue sans cesse un tri des informations qu’il reçoit, n’applique pas le même filtre à tous les niveaux de conscience, ainsi certaines informations peuvent influencer les émotions sans que le cerveau cognitif y ait eu accès.

La raison pour laquelle les messages doivent être « subliminaux », c’est que puisque l’esprit conscient, ne se rend pas compte du message, il ne peut pas le rejeter, le critiquer ou l’analyser. L’esprit peut donc suivre la suggestion tout à fait naturellement.

Les suggestions subliminales agissent de la même façon que les suggestions hypnotiques. La capacité de contourner la partie critique de l’esprit conscient est essentielle pour implanter de nouvelles suggestions pour les changements. En effet à chaque fois que nous sommes confrontés à des choix, nous pouvons décider consciemment du choix que nous allons faire, ceci en fonction de notre volonté et de nos désirs. Nous pouvons aussi choisir consciemment, de rejeter n’importe quoi. Cependant, notre esprit inconscient n’a pas la même capacité d’analyse de l’information, et il agit en fonction des données qu’il a reçues comme si elles étaient vraies. C’est un fait psychologique admis que nous sommes conduits et influencés par toutes nos impulsions inconscientes. Aussi en influençant l’esprit inconscient par la suggestion, des changements puissants peuvent se manifester tout à fait naturellement.

Le subliminal visuel :

Dans un film, on peut remplacer, chaque seconde, une des images par une image n’ayant rien à voir avec le film, (étant donné qu’il y a 24 images par seconde au cinéma celle-ci ne sera donc affichée que 417/10.000ème de seconde). Certains réalisateurs de films d’horreur ont, ainsi, utilisé des images furtives, incorporées dans les images réelles, pour renforcer l’effet d’angoisse (par exemple : dans la version rallongée de L’Exorciste de William Friedkin).
Les images subliminales sont donc invisibles à vitesse normale. L’oeil ne pourra les voir, le spectateur ne se demandera pas ce qu’il vient de voir, sauf si celui-ci sait qu’il y a une image subliminale qu’il la cherche et qu’il se concentre, il pourra alors entr’apercevoir celle-ci, et s’il l’a pas vue auparavant, s’il sait où elle est il pourra alors la visualiser.

Un exemple, parmi beaucoup d’autres d’utilisation du subliminal visuel : Lors des élections américaines de 2000, il a été découvert par hasard une image subliminale glissée dans le spot publicitaire de Georges W. Bush. Cette image subliminale était une insulte « rats » (= « ordure ») alors que le spot est en train de faire référence au concurrent, Al Gore. Selon les fabricants du spot, il se serait agit d’une erreur technique… Quoiqu’il en soit et selon une étude menée par Joel Weinberger, de l’université Adelphi aux Etats-Unis, ce spot était susceptible d’augmenter les jugements négatifs des électeurs à l’encontre du candidat visé.

Le subliminal auditif :

Certaines recherches sérieuses existent qui ont prouvé, depuis quelques années, que le concept de perception subliminale est une réalité. Dixon particulièrement mais aussi Mykel et Daves, Ayres et Clarck, puis les chercheurs de la Fondation pour la Recherche sur les Impressions Subliminales (FRIS), l’ont amplement démontré. La théorie, simple, a été vérifiée. Dixon, dans une étude référence sur le sujet, distingue 4 zones de perception selon l’intensité du stimuli.

Le subliminal sonore est basé non sur la durée, comme pour le subliminal visuel, mais sur l’intensité. Une phrase par exemple, est diffusé à un niveau trop faible pour être perçu consciemment. Le cerveau néanmoins l’enregistre et la décode.

Lorsque nous écoutons une musique contenant des messages subliminaux, nous n’entendons généralement que de la musique ou des bruits naturels de vague par exemple. Les musiques choisies sont à base de synthétiseurs formant des nappes sonores sans ruptures nettes. Le message subliminal lui est simplement présent à un niveau inférieur de 20 ou 30 décibels utilisant l’effet de masque bien connu depuis les travaux de Wegel, Lane et Fletcher. Ce procédé interdit la reconnaissance consciente du message caché derrière la musique. Pour d’autres fabrications les messages subliminaux sont enregistrés dans la zone de fréquence située à la limite de la perception humaine des aigus.(entre 14000 et 20000 Hertz). Une autre technique est l’encodage des messages subliminaux dans un bruit blanc.

En 1951, le Dr. Hal Becker, a commencé ses recherches sur les effets de la suggestion subliminale. Une des études du Dr. Becker, impliquait l’utilisation de suggestions subliminales incorporées dans le système audio du centre médical Mc Donagh dans le Missouri. Son test de sept mois a produit des résultats spectaculaires. Les évanouissements dus aux piqûres sont presque tombés à zéro, le nombre de personnes fumant dans les locaux du personnel a chuté de 79%, et les accès de mauvaise humeur dans la salle d’attente surpeuplée ont été réduites de presque 60%. Ces problèmes sont revenus à leurs niveaux antérieurs, quand les messages subliminaux ont été arrêtés à la fin de l’étude.

Le 10 septembre 1979, la revue « Time » : « révéla que cinquante magasins avaient installé aux Etats-Unis et au Canada un système subliminal pour éviter le vol dans les rayons. Son inventeur, le Dr. Hal Becker, superposa à la musique diffusée dans les magasins des messages subliminaux suggérant de ne pas voler :  » Je suis honnête. Si je vole, je vais être surpris et envoyé en prison. »  Près de 50 magasins aux Etats-Unis et au Canada ont installé l’appareil qui permet de réduire le vol à l’étalage et les « emprunts » des employés indélicats. Une chaîne de magasins de l’Est a réduit ainsi les vols de 37%, économisant 600 000 dollars, pendant un essai réalisé sur neuf mois. »

Deux ans plus tard, en Décembre 1981 un article apparaît dans « Science Digest » : « Il décrit une nouvelle expérience menée par Hal Becker: Le pouvoir décontractant d’une suggestion subliminale est testé dans le lieu d’anxiété que représente la salle d’attente des médecins. »

Toujours en Décembre 1981 dans « Science Digest » : « Il y a quelques années, la clinique médicale Mc Donagh, à Gladstone, dans le Missouri, a installé un appareil appelé  » Processeur de subliminal « . Ce dernier joue une musique apaisante, dans laquelle un message imperceptible consciemment leur suggère de ne pas s’inquiéter à propos du traitement qu’ils vont recevoir. Le message tend à calmer les patients anxieux en agissant sur leur subconscient. La clinique Mc Donagh installa le processeur parce que certains patients s’évanouissaient d’anxiété en attendant leur traitement (une thérapie inhabituelle durant plusieurs heures et qui met en oeuvre une solution de vitamines et de minéraux pour nettoyer les dépôts graisseux dans la circulation sanguine. Dès lors et tant que le processeur était en marche, les patients ne s’évanouirent plus. Afin de contrôler de manière absolue l’efficacité du subliminal, le message fut enlevé et la musique laissée. C’est alors que les évanouissements reprirent. »

D’autres techniques quasi-subliminales :

* Incruster une image dans une autre image. Vous voulez en voir un exemple? Observez la 1ère photo de cet ebook à la page 1, il y a une incrustation d’une tête dans le bas de la cascade. Dans le cas présent ceci est tout à fait inoffensif.
* Un filigane quasi invisible sur un papier de courrier.
* Un interview d’un homme politique réalisé dans un cadre (de fonds, très lointain mais visible qui n’attire pas l’attention consciente) particulier tendant à le rapprocher du peuple.
* S’adresser au public comme à des enfants en bas âge : La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages et un ton particulièrement infantilisant, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas âge ou un handicapé mental. Par exemple, la campagne française pour le passage à l’€uro « les jours euro ». Finalement, plus on cherche à tromper le spectateur, plus on adopte un ton infantilisant. Pour quelle raison? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celle d’une personne de 12 ans » (réf : « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »)
* Faire appel à l’émotionnel et non à la réflexion. En effet c’est une technique couramment employée pour court-circuiter l’analyse rationnelle et donc le sens critique. L’utilisation de l’émotionnel permet de faire appel à l’inconscient et d’y implanter idées, désirs, peurs, pulsions, comportements…
* Etc…

Les applications du subliminal :

Votre subconscient accepte et produit dans la réalité n’importe quelle suggestion qui lui est présentée, si elle est en accord avec vos convictions. Quand les suggestions sont positives les résultats sont étonnants.

Dans une étude datant de 1980, le Dr. Silverman a incorporé des messages subliminaux dans le traitement de la moitié d’un groupe de fumeurs qui essayaient d’arrêter de fumer en utilisant une thérapie comportementale. Un mois après la fin du traitement 66% du groupe exposé aux messages subliminaux étaient non-fumeurs, contre seulement 13% dans le groupe de contrôle. Silverman affirma avoir observé l’effet positif des messages subliminaux dans des stages d’affirmation de soi, chez des adolescents suivant une psychothérapie, chez des étudiants en thérapie de groupe, chez des alcooliques dans des programmes des Alcooliques Anonymes, chez les personnes suivant une thérapie pour des phobies ou pour excès de poids.

Les messages subliminaux et la perte de poids :

Les recherches de Becker ont prouvé que les messages subliminaux peuvent influencer la perte de poids avec des résultats étonnants. Dans sa clinique, des patients ont reçu des messages subliminaux sur vidéos et casettes audio, en tant qu’élément d’un plan de régime, et une femme a perdu plus de 50 Kg en 12 mois! Dans une étude complémentaire, Becker a constaté que 50% des patients ont maintenu au moins la moitié de leur perte de poids jusqu’à 2 ans après le programme accompagné de subliminal et que 23% maintenait de 75% à 100% de leur perte de poids et enfin que 11% se contentèrent de 25%. C’est un résultat sensiblement meilleur que celui des programmes de régime non accompagnés de message subliminaux.

Les messages subliminaux améliorent la scolarité :

Le volume 29 du «Journal of Counseling Psychology», rapporte une étude du Dr. Kenneth Parker, psychologue au Queens College de New York. Le projet de recherche du Dr. Parker’s a été conçu, en double-aveugle, dans le but de tester les effets des messages subliminaux sur la scolarité. Un groupe d’étudiants a reçu un message subliminal visuel, (une phrase simple) trois fois par semaine avant leurs leçons. Un autre groupe, ou groupe de contrôle, de la même classe, n’a reçu que la partie visuelle sans le message. L’analyse des résultats du groupe exposé aux messages subliminaux a montré une amélioration significative des résultats scolaires car il a eu des notes entre B et A alors que le groupe non exposé aux messages subliminaux, a eu des notes entre C et B. De plus, après un mois, ceux qui avaient reçu les messages subliminaux avaient mieux retenu leurs leçons, que le groupe de contrôle.

De nombreuses applications ont donné des résultats positifs telles que : S’arrêter de fumer, avoir une meilleure mémoire, relaxation, atténuation de la douleur, amélioration de la concentration, libération d’une sexualité refoulée, acquérir un type de pensées positives, santé psychosomatique, entraînement sportif, estime de soi et confiance en soi, réduction de la dépression, traitement de l’alcoolisme…

Le conflit des hémisphères du cerveau est à l’origine des problèmes existentiels :

Lors de séances d’hypnose, c’est l’hémisphère droit qui est mis à contribution, le gauche est « déconnecté ». Si un sujet se fixe un objectif (hémisphère gauche), par exemple maigrir, mais qu’un scénario négatif existe dans son hémisphère droit, il y aura alors un état conflictuel.
S’il souhaite suivre un régime, il sera pris de faims irraisonnées qui le pousseront à manger plus que de raison. L’hémisphère gauche tentera alors de justifier ce comportement, de façon à garder la cohérence de personnalité.

On retrouve ce phénomène dans la plupart des mauvaises habitudes et des comportements négatifs: désir de bien faire è force irraisonnée qui pousse vers l’échec.

Par exemple, à l’observation d’un dépressif, on peut constater que ses comportements entretiennent la dépression : suppression des activités de loisirs, des contacts sociaux, visualisation négative du futur, manque de buts.

Même si son hémisphère gauche lutte pour sortir de son état, son hémisphère droit avec les idées et les schémas mentaux qu’il contient, modèlent son comportement.
L’hémisphère droit est influençable, il suffit d’influencer l’hémisphère droit pour pouvoir changer nos comportements négatifs et les remplacer par des habitudes de succès.
Cette re-programmation du subconscient, se fait assez rapidement à l’aide du subliminal.
L’hémisphère gauche (conscient) n’est pas sollicité avec le subliminal et l’information souhaitée pénètre donc directement dans l’hémisphère droit.

La création du subliminal :

Les différentes expériences menées montrent que le bruit de la mer est un fond sonore idéal, auquel sont sensibles la plupart des êtres humains. Par contre, le bruit des vagues est angoissant pour certaines personnes. La solution peut donc être de fournir deux formules avec les mêmes textes subliminaux : une avec un bruit de mer et l’autre avec un fond musical.
Les suggestions doivent être :
* concrètes L’hémisphère droit étant plus sensible au langage concret qu’au langage abstrait.
positives L’approche positive est la meilleure. Les messages publicitaires donnent l’exemple, il est en effet mieux de dire « Buvez Coca-Cola » plutôt que « Ne buvez pas autre chose que Coca-Cola ».
* simples
* phrases courtes
* actives
* émotionnelles
* répétitives. Peu de suggestions répétées inlassablement, de façon à ce qu’elles soient présentées de nombreuses fois est plus efficace que de très nombreuses suggestions. Le pouvoir de la répétition, maintes fois étudié en psychologie, est effectivement efficace en subliminal.
* être lentes L’hémisphère gauche peut enregistrer avec un débit de paroles accéléré, mais l’hémisphère droit, quant à lui, a besoin d’un débit lent avec des pauses.

La Technique :

Techniquement, plusieurs solutions existent pour l’enregistrement des messages subliminaux. On peut encoder la voix dans un « bruit blanc ». Une autre méthode consiste à mettre le subliminal au-dessus du seuil de perception, mais ceci présente un inconvénient car avec l’âge nous percevons de moins en moins les aigus et tout le monde ne peut donc pas profiter du subliminal avec cette méthode. Une autre méthode consiste à mixer avec un niveau sonore bas de la voix de telle sorte que les enregistrements faits de cette façon puissent bénéficier au plus grand nombre de tous les ages.

L’utilisation du subliminal :

* Les suggestions subliminales sont 100% sans danger, même les enfants peuvent en bénéficier !
* Ne pas écouter de subliminal si l’on n’en a pas envie.
* L’écoute dans des conditions de relaxation optimise le résultat, vaquer à ses occupations en même temps en toutefois possible.
* Le meilleur moment pour l’écoute du subliminal est : avant le sommeil. Ceci car vos rêves ont toutes les chances d’être orientés dans le sens de la re-programmation que vous souhaitez.
* Ceci dit l’écoute peut être faite à tout moment et aussi souvent que vous le souhaitez (mais, surtout, sans que vous ressentiez une saturation).
* Ne jamais programmer son subconscient de manière exagérée car il y a risque d’effet inverse.
* En voiture si votre disque subliminal est sur fond de musique de relaxation il peut être dangereux de l’utiliser pour le conducteur.
* Pour obtenir des résultats avec le subliminal il ne faut pas avoir d’attitude négative à son encontre.
* L’écoute du subliminal doit se faire à un niveau normal de puissance sonore.
* Le programme doit être écouté pendant 4 à 6 semaines environ, 2 fois par jour minimum (plus de fois ne peut qu’accélérer le résultat) de préférence (dont une fois avant le sommeil) et après selon besoins.
* Dans certains cas les premiers résultats ne se font sentir qu’après 3 semaines d’utilisation (ce temps peut être nécessaire à la « programmation » correcte du subconscient).
* Selon les changements que vous désirez, certains pourront arriver très rapidement, d’autres pourront prendre beaucoup plus de temps, et il est important de continuer à travailler vers votre objectif jusqu’à obtention des résultats désirés.

Et il ne faut jamais oubliez que tout ce que l’esprit peut concevoir peut être réussi avec la volonté et la persistance.

Pour en savoir plus : http://www.cd-et-ebook.com/

Lire la suite

0

Vraiment vous n’êtes pas timide? Jamais?

Ne vous est-il jamais arrivé de revivre, à certains moments, des phases de timidité héritées de l’enfance où la machine s’emballe? Devant un auditoire, par exemple.


A quoi peut ressembler un timide?

Le timide est un sensitif : tel événement qui, pour un autre, passerait inaperçu, a sa répercussion dans tout son être.

Une froideur apparente, un regard qui ne lui semble pas sympathique le blesse, et ceci d’autant plus fort que son défaut l’isole, tout en développant en lui une grande perspicacité.

Mais comme ces observations sont basées sur des indices et non sur des faits, comme ces jugements sont édifiés sur des détails longuement commentés, mais partant souvent d’une donnée fausse, il arrive que le timide se prépare bien des souffrances inutiles, dont la confidence surprendrait fort les gens de raison pondérée.

“On pourrait, dit le philosophe Yoritomo, comparer la timidité à un verre grossissant qui souligne et centuplera taille des infiniment petits, mais qui, n’embrassant qu’un étroit espace, ne permettrait de voir qu’une faible partie des choses essentielles.”

Il est indéniable que la timidité enlève tous les moyens à ceux dont elle anéantit la volonté.

Ceux qui en souffrent particulièrement sont ceux que tenaille l’idée des railleries.

Ce genre de timidité est, du reste, un des moins intéressants, car il prend sa source dans un amour-propre exagéré et dans l’appréhension de ne pas briller suffisamment.

Ainsi la timidité peut être produite par une croyance exagérée en son importance, qui fait qu’on s’imagine sentir tous les yeux fixés sur soi.

Dans cet état, leur amour-propre, violemment contrarié par le sentiment de leur infériorité, les aveugle, ils perdent contenance et commettent toutes les gaucheries qu’ils redoutaient et qui les rendent parfaitement ridicules.

Une autre variété de timides sont ceux qu’un besoin méconnu de sympathie fait se replier sur eux-mêmes, au point de se trouver étrangers au milieu de tous.

Mais cette timidité conserve rarement la pureté de ses débuts. Il s’y greffe très vite l’orgueil de la solitude et la conviction secrète d’une supériorité à laquelle le timide attribue l’éloignement des autres.

La meilleure preuve de cette tendance est qu’ avec les personnes que le timide considère comme inférieures, il redevient naturel, affable même, et devant les autres, sa gaucherie farouche se mue en une très louable réserve.

Que de vies gâchées par la timidité!

La timidité est une arme redoutable qui a détruit et qui continue à détruire de nombreuses vies humaines, car elle empêche l’homme d’oser et lui fait rater toutes ses chances de vie meilleure.

La timidité est-elle transmissible?

Du point de vue biologique, l’enfant ne naît pas timide.

La timidité n’est pas inscrite dans les gênes. Dans l’état de la connaissance, il n’ y a pas débat sur l’existence d’un ou plusieurs gênes de la timidité, bien naturellement.

La timidité peut naître chez les enfants lorsqu’une éducation maladroite les a rendus farouches et défiants de leur propre mérite.

Des évènements hors du cercle familial (écoles, centres de vacances, …) peuvent aussi, bien sûr, déclencher des processus multiples de « timidisation» de l’enfant.

La timidité peut, également, trouver sa racine dans l’histoire familiale. Cela peut être un processus insconcient de mimétisation d’un père ou d’une mère timide.

Ainsi, on parle de transfert, d’héritage de caractéristiques humaines d’une génération à une autre.

L’enfant peut également avoir développé un processus de «timidisation» résultant d’un caractère opposé de domination d’un des parents.

Ainsi, le rôle des parents et des éducateurs est primordial et il dépend d’eux d’empêcher l’éclosion de cette déviance ou de ne pas transmettre ses propres mêmes en leur donnant le sentiment des responsabilités et de leur inculquer l’orgueil de leur personnalité tout en évitant, naturellement, de faire naître dans leur esprit un sentiment erroné de supériorité qui, dans la suite, leur rendrait vaniteux à tort.

Lorsque cette fonction importante des parents et éducateurs est ignorée ou baclée, il existe multiples approches pour vaincre la timidité de l’enfant ou de l’adulte.

Parallèlement, il nous semble qu’il convient de rappeler certaines évidences.

L’activité de penser, selon certains observateurs avisés, serait le propre de l’homme. Peut-être qu’une démonstration évidente est que les animaux et les plantes ne souffriraient pas de problèmes psychologiques. Ou que nous n’avons pas les outils de perception adéquate …

Pour revenir à la fonction de penser que nous exerçons tous, il est juste d’ajouter qu’en réalité elle est une activité compulsive. Très compulsive.

Notre mental est en permanence occupé par une suite de pensées. Certaines peuvent être récurrentes pour aboutir à de l’obsession. Hormis les phases de sommeil, il peut exister certains laps de temps de répit entre deux pensées, peut être le temps entre un expir et un inspir.

Prenez conscience des longs discours intérieurs que l’on se fabrique du reveil jusqu’au coucher, tous les jours.

La fonction de penser qui est un formidable et efficace outil au service de l’homme devient, dans le cas du timide par exemple, un appareil destructeur.

Ainsi, c’est la fonction, l’outil qui prend possession de l’utilisateur, de l’homme en général et en particulier du timide, comme du prétentieux, ou du colérique, …

Lorsque l’outil prend possession de l’utilisateur, nous arrivons à une situtation où l’individu est pris au piège et aura toutes les difficultés à s’en sortir tout seul.

Comment s’en sortir?

Les mauvais ouvriers se querellent généralement avec leurs outils.

Le bon ouvrier doit donc reprendre possession de son outil.

Une fois ces considérations à caractère général qui permettent d’identifier, nous le pensons, un des « noeuds du problème », il convient d’adopter la technique la meilleure, pour chacun. L’hypnose ou l’autohypnose peut constituer un outil efficace pour cela.

Lire la suite