L’Esprit est la Force Créative

Publié le 14 décembre 2011 par dans Positivisme

0

La différence ne peut donc être que mentale – dans l’esprit; l’esprit est la force créative qui, seule, différencie les individus. C’est l’esprit qui surmonte l’environnement et tout autre obstacle sur le chemin des hommes.

Lorsque le pouvoir de la pensée sera entièrement compris, ses effets nous paraîtront merveilleux. Mais ces résultats ne peuvent être obtenus sans application, diligence et concentration.


Les lois qui gouvernent le monde mental et spirituel sont aussi constantes et infaillibles que celles qui régissent le monde matériel. Si l’on veut atteindre les résultats désirés il est donc nécessaire de connaître ces lois et de les observer.

Appliquer correctement les lois en questions produit les résultats désirés avec une exactitude invariable. L’étudiant qui découvre qu’il possède ce pouvoir en lui, qu’il n’est faible que parce qu’il dépendait de l’aide extérieure, qui s’en remet sans hésiter à sa propre pensée, corrige immédiatement sa position, se redresse, prend une attitude dominante et accomplit des miracles.

Aussi, il est évident que celui qui n’entreprend pas d’explorer et d’exploiter les prodigieux progrès réalisés dans cette science, la plus récente et la plus importante de toutes, restera bientôt aussi loin derrière les autres que celui qui refuserait de reconnaître et d’accepter les bienfaits que la connaissance des lois de l’électricité a apportés à l’humanité.

Bien sûr, l’esprit crée les conditions négatives aussi sûrement que les conditions favorables et lorsque nous visualisons, consciemment ou inconsciemment, le manque, la limitation et la discorde, nous créons ces conditions ; c’est ce que maintes personnes font, inconsciemment, tout le temps.

À l’instar de toutes les autres lois, celle-ci non plus ne fait d’exception pour personne mais elle opère avec régularité et exactitude et apporte à chacun, implacablement, ce qu’il a créé lui-même; en d’autres mots, « chacun récolte ce qu’il a semé ».
Il s’ensuit que l’abondance dépend de la reconnaissance des lois de l’Abondance et du fait que l’Esprit est non seulement créateur, mais qu’il est l’unique créateur de tout ce qui existe. Rien ne peut être créé sans que nous l’ayons conçu par avance et sans que l’on fournisse l’effort approprié.

Il n’y a pas plus d’électricité aujourd’hui qu’il y en avait il y a 50 ans, mais avant la découverte de la loi qui nous permet de l’utiliser, nous n’en retirions aucun bénéfice; maintenant que nous connaissons cette loi, le monde entier est éclairé. C’est pareil avec la loi de l’Abondance; seuls ceux qui la reconnaissent et qui se conduisent en conformité avec elle en recevront tous les bienfaits.
L’esprit scientifique domine notre époque et nul n’ignore plus les relations de cause à effet.

Publié par Alain Cadet, éditeur du site BIEN-ETRE-POSITIF.COM

http://www.bien-etre-positif.com

Alain Cadet Editeur les Secrets de Motivation Personnelle Pour Réussir Plus Vite, Avoir Un Moral de Gagnant Et Développer Votre Leadership

Lire la suite

Discours intérieur

Publié le 14 décembre 2011 par dans Positivisme

0

Le discours intérieur est une extension des pensées négatives et de la programmation mentale. Tous les deux créent et contribuent à avoir un dialogue intérieur négatif. Pour l’enlever, vous devez changer votre attitude envers vous-même et cultiver une voix intérieure qui vous soutient et vous aime.

En vous débarrassant de votre programmation et en changeant vos pensées négatives par des pensées positives, vous allez automatiquement dire des choses moins négatives sur vous-même; mais souvenez-vous, le discours intérieur est aussi une habitude.


Changez l’habitude ainsi :

Arrêtez de mettre des étiquettes pour vous décrire. Arrêtez de vous définir en tant que personne timide, gros, laid, petit, trop grand, obèse, etc. Ces étiquettes vous enferment dans une boîte minuscule dont il est difficile de s’échapper et efface la personne que vous êtes vraiment .
Si vous devez utiliser des étiquettes, employez donc seulement des étiquettes positives à partir de maintenant. Vous êtes assertif, ouvert, avec le poids qui faut, à la taille qui faut, attirant(e), etc. Chaque fois que vous vous rendez compte que vous avez utilisé une étiquette négative, créez une affirmation positive à répéter assez souvent et enregistrez-la sur un support audio avec les autres.

Apprenez à vous aimer et à vous respecter. Prévoyez un jour chaque mois pour vous. Cela signifie que vous projetez de faire quelque chose juste pour vous et rien que pour vous qui vous fait plaisir et montre que vous vous aimez. Si vous vivez avec d’autres personnes, faites ça en dehors de la maison pour vous assurer que ce temps consacré à vous-même ne soit pas interrompu. Cela pourrait être un jour dans une station thermale, un jour où vous faites quelque chose que vous aimez faire, marcher dans un parc, que sais-je encore – qu’est-ce qui vous détendrait, vous ferait sentir de l’amour-propre, de l’estime de soi et du respect de soi ?

Finalement, cet amour et ce respect pour vous-même va déborder et inclure la manière dont vous ressentez les autres et les traitez; et, comme une telle énergie attire l’énergie semblable, vous recevrez l’amour et le respect d’autrui. Cela n’arrive pas du jour au lendemain, mais cela arrivera.

Christophe Daroux
Relaxologue – Coach en Développement Personnel
http://www.coaching-antistress.com

Christophe Daroux Relaxologue – Coach en Développement Personnel http://www.coaching-antistress.com

Lire la suite

LES AFFIRMATIONS POSITIVES

Publié le 14 décembre 2011 par dans Positivisme

0

Les pensées positives mènent toujours au succès et au bonheur, alors pourquoi ne pas commencer dès maintenant à transformer vos pensées négatives.
Répéter des affirmations positives quotidiennement est une excellente façon d’arriver à transformer les pensées négatives en pensées positives.
Il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations afin de reprogrammer votre subconscient avec de nouvelles formes de pensées positives.
Tout le monde mérite le succès, la santé, l’amour, le bonheur, la joie et la prospérité. La source est illimitée et intarissable.

Les affirmations offrent une voie puissante pour créer des changements dans votre vie. Les affirmations sont des états positifs qui aident votre conscience à se maintenir dans un état favorable. La « méthode Coué » (voir au bas du texte) entre typiquement dans ce cadre. Exemple: « Tous les jours, à tout point de vue, je vais mieux et de mieux en mieux ».
Pour matérialiser vos désirs, l’affirmation demeure l’un des outils les plus puissants qui vous soient donnés. Le principe est fort simple. En répétant chaque jour des affirmations positives, vous vous dirigez de plus en plus vers quoi se portent vos pensées. Ainsi, vous pouvez créer des événements et des circonstances fabuleuses dans votre journée, votre année, votre vie.
C’est quoi au juste une affirmation positive? L’affirmation est une déclaration positive que quelque chose est déjà arrivé, comme un fait accompli. Elle peut être faite plusieurs fois par jour à haute voix ou en silence. Je considère que le meilleur moment pour pratiquer les affirmations positives, c’est lorsque vous vous trouvez en état alpha; par exemple juste avant de vous endormir le soir, le matin en vous réveillant ou lorsque vous conduisez votre voiture. Certaines personnes sont carrément en état d’hypnose lorsqu’elles conduisent leurs voitures. Ne vous est-il pas déjà arrivé de parvenir à votre destination en vous demandant quel chemin vous avez pris, tellement vous étiez sur le pilote automatique, dans votre tête? On retrouve aussi un autre moment alpha, lorsque vous faites votre entrainement physique.
Voici quelques critères pour construire des affirmations efficaces et solides :
 L’affirmation doit être faite au présent.
Ne pas dire: « Demain j’irai mieux ».
 Réaliste et véridique. Dans une affirmation on ne doit pas nier la réalité. Ne pas dire: « Je n’ai pas mal à la tête » quand vous avez mal. Dire plutôt: « Mon mal de tête disparaît ».
N’affirmer que des choses réalistes.
Les formulations doivent être faites sur le mode affirmatif parce que le subconscient n’entend pas les négations. Si on dit: « Je n’ai plus mal à la tête », on porte l’accent sur le mal, il faut plutôt dire: « j’ai la tête parfaitement dégagée ».
Le subconscient absorbe vos pensées négatives ou positives et les répète à l’infini. Le conscient lui, agit conformément à ces données. La puissance de la pensée est extraordinaire.
Vous devez vous répéter vos affirmations jusqu’à ce qu’elles soient totalement intégrées par votre subconscient.
Voici quelques exemples d’affirmations positives à vous répéter :
 Je suis rempli d’énergie et de vitalité.
 J’ai une santé parfaite.
 Je mérite toutes les bonnes choses de la vie, elles viennent à moi facilement.
 Je suis calme et je me détends, je suis en harmonie.
 Je mange sainement, je nourris bien mon corps.
 Je m’alimente de mieux en mieux.
 Toutes mes relations sont sereines et harmonieuses.
 J’attire à moi la prospérité et l’abondance.
 J’ai un emploi épanouissant et enrichissant à tous les points de vue.
 J’ai une vie sociale paisible et équilibrée.
 Je suis entouré de gens positifs et extraordinaires qui me stimulent et me motivent quotidiennement.
Alors allez-y, créez vos propres affirmations qui collent à votre réalité. Bon succès dans votre démarche.

 Émile Coué: pharmacien, inventeur et concepteur de l’effet placebo. Il formalise sa méthode en une phrase et engage ses patients à répéter vingt fois de suite et trois fois par jours:  » Tous les jours, et à tout point de vue, je vais de mieux en mieux ».

Betty Reis Hypnothérapeute HYPNOSOLUTIONS info@hypnoreis.com www.hypnoreis.com 514-757-7347

Lire la suite

L’autosuggestion positive

Publié le 14 décembre 2011 par dans Positivisme

0

En cette période de crise, stress, frustration et peurs sont malheureusement trop souvent d’actualités. Si en plus vous voulez vous tenir au courant de l’actualité régulièrement, tous les médias vont vous entraîner, dans cette spirale.
Il est plus que jamais nécessaire de savoir prendre du recul par rapport à cet environnement de sinistrose.

Il vous faut agir pour prendre réellement votre vie en main, faire les bon choix pour vous et ceux que vous aimez. Ceci aura obligatoirement une influence positive et dynamique sur votre environnement.


De ce fait, pour vous aider, soyez sûr que le sujet de l’Autosuggestion positive est plus que jamais d’actualité.
Il peut apporter beaucoup de bien être et de réconfort à chacun qui se donnera la peine de l’étudier et de le mettre en pratique.

Il est de votre pouvoir de rester fort et invincible quelque soit l’environnement dans lequel vous vous trouvez.

Il est de votre pouvoir de posséder une santé parfaite.

Il est de votre pouvoir d’être heureux et de rendre les autres heureux.

Vous pouvez quelque soit l’évènement que vous vivez, ou l’ambiance dans laquelle vous vous trouvez déclencher au niveau du conscient une réaction constructive et positive.

Vous pouvez vous remettre en question positivement, analyser les évènements de votre vie de façon constructive.

Vous pouvez faire face à la « Sinistrose » ambiante et garder malgré tout, vos rêves pour vous et ceux que vous aimez.

Vous pouvez garder l’envie d’atteindre vos rêves avec l’aide de l’autosuggestion positive. http://url-ok.com/4160bb

« Si l’avenir nous parait sombre, c’est par le fait de nos pensées pessimistes, soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. » Gandi
Christine & David

Christine Demulier David Hamon, Editeurs et Webmasters du Club Business Developpement, http://www.club-business-developpement.com Votre guide vers le succès, Les dossiers que vous trouverez sur ce site ont été choisis pour vous aider à libérer toutes les ressources cachées en vous. Pour développer et exploiter tout votre potentiel, investissez en vous-même, lisez de bons livres de développement personnel.

Lire la suite

Comment atteindre le succès

Publié le 12 décembre 2011 par dans Positivisme, Succès

0

Des hommes ou des femmes essayent sérieusement de réussir mais ils échouent. Voilà la plus grande tragédie de la vie !

Vous trouverez dans cet article une description des dix causes principales de l’échec. Analysez la liste, testez-la vous-même, point par point, afin de découvrir les causes qui vous privent du succès.


– LE MANQUE DE BUT BIEN DÉFINI DANS LA VIE:

Il n’y a aucun espoir de succès pour celui qui n’a pas de but bien précis et défini.

– LE MANQUE D’AMBITION D’ALLER AU-DELÀ DE LA MÉDIOCRITÉ:

Il n’y a aucun espoir de réussir pour celui qui est tellement indifférent qu’il ne veuille ni réussir sa vie, ni payer le prix de l’effort.

– UNE ÉDUCATION INSUFFISANTE:

Ce handicap peut être soigné facilement. L’expérience a montré que les personnes les mieux instruites sont souvent des autodidactes.

– LE MANQUE D’AUTODISCIPLINE:

La discipline vient du contrôle de soi. Cela signifie qu’on doit contrôler tous ses défauts. Avant de pouvoir contrôler des situations, vous devez d’abord savoir vous contrôler vous-même. La maîtrise de soi est la tâche la plus difficile de tout le monde.

– UNE MAUVAISE SANTÉ:

Personne ne peut savourer un succès sans être en bonne santé. En général, les causes de la mauvaise santé peuvent être contrôlées et maîtrisées.

– L’HÉSITATION:

C’est une des causes les plus courantes de l’échec. Beaucoup passent leur vie à vivre dans la médiocrité parce qu’ils attendent toujours le “bon moment” pour commencer à faire quelque chose de valable pour réussir. N’attendez pas. Le “le bon moment” ne viendra jamais. Commencez immédiatement et travaillez avec n’importe quel outil dont vous disposez.

– LE MANQUE DE PERSÉVÉRANCE:

En général, nous commençons bien ce que nous entreprenons, mais nous le finissons mal. Beaucoup ont tendance à abandonner aux premiers signes de défaite. Rien ne peut remplacer la PERSÉVÉRANCE. Succès et réussite rime avec persévérance.

– UNE PERSONNALITÉ NÉGATIVE:

Il n’y a aucun espoir de succès pour celui qui repousse les autres par sa personnalité négative. Le succès vient par le pouvoir, et le pouvoir s’obtient grâce à la coopération de tous. Une personnalité négative n’incite pas à la coopération.

– LE MANQUE DE DÉCISION BIEN DÉFINIE:

Les hommes qui réussissent prennent des décisions rapidement et en changent très lentement, selon les cas. Les hommes qui échouent prennent des décisions très lentement et en changent rapidement, le plus souvent. L’indécision et l’hésitation sont deux sœurs jumelles. Quand on trouve l’une, l’autre n’est sûrement pas loin. Éliminez-les avant qu’elles ne vous entraînent à L’ÉCHEC.

– LA PRUDENCE EXCESSIVE:

Celui qui ne saisit pas sa chance devrait généralement se contenter des miettes laissées par les autres. La prudence excessive est aussi mauvaise que la négligence. Toutes les deux sont des extrémités à éviter. La vie elle-même est pleine d’occasions à saisir.

Que diriez-vous d’avoir accès gratuitement à une méthode fiable pour apprendre à développer et optimiser dans votre vie quotidienne le potentiel qui sommeille en vous.

Cliquez ici pour savoir comment regarder la vie du bon côté : http://www.abc-succes.com

Pour recevoir des citations positives cliquez ici: Loriane Faucher Webmaster du site http://www.abc-succes.com

Lire la suite

0

Oui, la pensée positive est le moteur de votre réussite et de votre confiance en vous!
Elle alimente vos rêves, vos ambitions.

Penser positivement vous conduit vers des choses, des situations, des possibilités que vous n’auriez pas exploitées si vous ne vous forgiez pas régulièrement des paroles positives et motivantes.


Penser de façon optimiste c’est comme le premier engagement que vous vous faites à vous-même pour réaliser vos rêves, c’est comme un pacte avec le succès.
Peu importe le temps que cela prendra, ces idées, ces rêves tôt ou tard deviendront réalité.
Ne vous voilez pas la face, il va falloir tout de même agir. Avez-vous déjà entendu ceci ?
« Qui ne tente rien n’a rien ? »

Les pensées positives doivent faire partie de vous, elle contribue à l’amélioration de votre confiance en vous. A chaque but atteint, vous aurez un sentiment de fierté et vous aurez aussi une bonne image de vous. Croyez-le ou non, vous constaterez à quel point les choses viennent plus facilement et plus rapidement avec un tel comportement.
Passons à quelques étapes que vous pouvez emprunter pour parvenir à la réalisation de vos buts par votre estime de soi.

§ Prenez des décisions qui vous excitent, des décisions qui vous enthousiasment dans le but d’avoir une vie conçue selon vos désirs. Sachez que dire est une chose, faire est autre chose.
« Je ne me contente pas de faire de long discours, j’agis ».

La communication vous permet de faire le point sur ce que vous voulez, c’est quelque chose qui aide certaines personnes à s’organiser, c’est le professeur.
L’action c’est comme une mise en application de ce que vos paroles ont laissées percevoir, l’élève, l’apprenti. Autrement dit l’action c’est comme le coffre fort qui contient la clef de votre avenir souhaité. Sans action, rien ne viendra malgré toute votre bonne volonté. C’est un fait.

§ Prenez un engagement aussi bien avec vous-même qu’avec ce que vous aimez faire. Prenez du temps de faire ce que vous aimez faire et non ce qu’on vous impose. Prenez plaisir à faire ce que vous faites et dites le.
« Je me sens bien lorsque je fais une activité qui me passionne ».

Au lieu d’être celui qui réagit, soyez celui qui agit. Décidez d’être le « créateur » de votre âme, de votre cœur. Concevez-le avec fierté, amour plutôt que de le concevoir selon la vie et l’avis des autres, vos pensées pessimistes et négatives.
« Je décide de bâtir ma personnalité avec un caractère positif et optimiste »

§ Donnez une chance à vos idées. Au lieu de percevoir vos idées comme stupide, pourquoi n’écouteriez-vous pas vos pensées positives vous suppliant d’essayer avant de juger hâtivement.
« J’ose saisir toutes les opportunités du moment qu’elle me rapproche de mon but souhaité ».

§ Plongez-vous dans vous dans un monde rempli de gratitude. Si vous n’avez pas ce que vous voulez dans l’immédiat, apprenez à vous contenter de ce que vous avez maintenant et faites-en bon usage. Pensez au proverbe de l’ancien président de la république française
« Lorsque l’on n’a pas ce que l’on veut, il faut se contenter de ce que l’on a ».

§ Ne prenez pas tout de suite les choses au second degré. Vivez la vie du bon côté, vivez-la avec humour. Permettez-vous de vous moquer de vous de temps en temps.
« Je prends la vie comme un jeu et je prends plaisir à me faire rire ».

Il peut parfaitement vous arriver de vous trouver drôle lorsque vous avez l’esprit détendu.

§ Considérez-vous comme le maître de votre destin, peu importe vos croyances. Personne ne peut vous retirer votre passion, personne ne peut vous empêcher de la suivre à part la condition de votre santé et vous. Aussi longtemps que vous vivrez, vos rêves et vos ambitions ne mourront pas.
« J’irai au bout de mes rêves, tout au bout de mes rêves ». JJ Goldman

§ L’absence de pensées positives dans votre vie c’est comme le fait de vivre dans une bulle sombre sans éclairage. Faites votre chemin et laissez votre lumière intérieure briller de ses vives couleurs afin que le monde entier puisse en profiter et l’admirer.
« Si même l’inutile restait le seuil fragile je franchirais le pas » Lara Fabian

David F Campbell Développement Personnel Fantaflor David F Campbell http://www.url.ok.com/7b1c4b Téléchargez ce rapport et Pensez positivement 365 jours par an http://www.url-ok.com/e2f8a8 Améliorez votre confiance en vous http://www.url-ok.com/d4225f Téléchargez ce rapport et Batissez une bonne estime de vous

Lire la suite

0

Dans la vie, l’homme est toujours amené à faire des choix. Encore faut-il savoir faire le bon et identifier notre réel désir de la vie.

Le plus difficile, c’est quand y a plusieurs options. Parfois, avoir un choix unique est plus facile que d’en avoir plusieurs.

La peur de regretter la décision finale est présente. Ainsi, le temps mis pour se décider est plus court. Par ailleurs, la situation frustrante.


Choisiriez-vous l’optimisme ou le pessimisme ?

Certaines personnes hésitent entre les deux et ne savent pas où porter leur choix. Ces personnes pensent que le pessimisme est positif dans la mesure où il leur permet d’être prudent.

Saviez-vous que les personnes négatives pourraient provoquer ou raffermir aux personnes pessimistes ce sentiment de crainte, d’inquiétude, de défaitisme, de négativité qui pourraient les empêcher d’avancer.

Ces types de personnes pourraient représenter un poison ou une onde négative pour les personnes positives.

– Voulez-vous avoir un point de vue pessimiste et mener une vie remplies d’échecs, une vie de perdant ?

– Voulez-vous avoir une vision optimiste de la vie et avoir une vie remplie de succès, une vie de gagnant ?

Hésitez-vous toujours à ce stade ?

Savez-vous différencier ces 2 termes?

Etes-vous toujours indécis?

Différencions ensemble les deux aspects.

I L’optimisme

L’optimisme semble être une chose recherché par l’homme. Les personnes qui « respirent » l’optimisme sont souvent respectées.

Par contre, ceux qui sèment la morosité, la panique et l’hystérie sont vues comme des personnes néfastes ou nuisibles.

Les gens louent ces personnes et voient en elles un sentiment de courage, une bravoure. En général, les personnes positives sont apte à suivre le trajet du bien-être, du bonheur, de la satisfaction et ont plus de chance d’avoir une vie heureuse, réussie, correcte et motivante.

Les personnes optimistes

· regardent loin et sont prévoyantes

· gardent toujours dans leur esprit la vision du résultat souhaité.

Cette représentation leur permet de garder :

· toute leur énergie

· leur sourire

· toute leur motivation pour avoir confiance en elles.

Lorsqu’elles ont ces pressentiments qui leur font penser qu’elles vont échouer, elles se disent qu’elles ont déjà réussi d’autres épreuves beaucoup plus difficiles que cela dans leur vie.
De plus, ils se disent s’ils ont été capables de surmonter leurs précédentes difficultés, pourquoi ne seraient-elles pas en mesure d’affronter les autres.

En fait, elles réinterprètent fort probablement une expérience démoralisante dans une voie qui les aident à découvrir et à mûrir.

Les optimistes se comportent comme des personnes insouciantes et moins dépendantes des autres pour construire leur bonheur. Elles ne voient aucun intérêt de contrôler ou d’influencer les gens. Elles n’ont pas besoin de faire cela!

Les gens réagissent de façon positive face aux optimistes. Ces personnes peuvent leur apporter de l’énergie positive, une certaine confiance en soi. C’est la raison pour laquelle en général, ces individus ont l’habitude de mener assez facilement les gens vers eux.
Ces derniers ont un intérêt à gagner qui devient mutuel.

Effectivement, cet univers, le soutien, le sentiment de solidarité règnent. Lorsque les périodes de stress se font sentir, les optimistes maintiennent subjectivement et plus facilement leur bien-être élevé que les gens qui sont moins positives.
Ils persévèrent, luttent et ne « lâchent » pas l’affaire. Ils ne sont pas du genre à renoncer aussi facilement, ils sont aussi reconnus par la vertu de la patience qu’ils possèdent.

Leur vision du monde optimiste peut attirer et influencer ceux qui sont avec eux.

1) De telles personnes gardent leur calme

· face aux mauvaises situations

· face aux épreuves difficiles.

2) Elles perçoivent la difficulté

· comme un challenge

· comme un défi à relever.

3) Elles se battent de toutes leurs forces même si elles devaient se sacrifier.

Les lueurs d’espoirs optimistes prédisent aussi de meilleures réactions

· lors de changements d’environnements

· lors de drames inattendus.

4) Les personnes positives et remplies d’optimisme voient plus les opportunités que les obstacles.

5) Elles voient plus leurs réussites que leurs échecs.

6) Elles considèrent l’échec comme un retard passager et pensent que ses causes sont confinées à cet évènement.

7) Elles se focalisent sur leur difficulté de manière positive.
En effet, elles font cela afin de trouver une solution à leur problème.

8) Elles savent s’adapter selon la tournure que prennent les événements positivement ou négativement. Si elles tombent, elles se relèveront certainement !

Même si elles avancent doucement, elles sont certaines d’approcher progressivement près de leur but ou du rêve recherché.

Les personnes optimistes ont un autre avantage non négligeable.

Elles sont plus en meilleure santé et vivent plus longtemps.

Effectivement, la recherche médicale a prouvée que de simples plaisirs ainsi qu’une attitude positive, peut déclencher une augmentation considérable de la capacité du corps à lutter contre la maladie.

II Le pessimisme

Les personnes qui sont pessimistes ont plus tendance à abandonner lorsque des obstacles ou des difficultés surgissent. Quand les choses deviennent difficiles, les pessimistes perdent confiance en elle, tendent à se dévaloriser et bâtissent une mauvaise image d’eux.

1) Elles ont tendance à se plaindre fréquemment.

2) Elles se plaignent la plupart du temps inutilement.

3) Elles ne savent plus distinguer leurs atouts.

4) Elles fuient les défis et refusent de prendre ou d’occuper des responsabilités importantes.

5) Elles sont tristes et ne sourient pas souvent.

6) Elles sont la plupart du temps stressées et anxieuses

7) Elles se perdent dans leur projet, elles connaissent une certaine instabilité dans leur projet, leur désir.

8) Elles ont besoin des autres afin de prendre des décisions importantes puisqu’elles n’ont pas confiance en elle.

9) Elles ont souvent des migraines.

A la lumière de cet article, vous devriez savoir dans quel « camp » vous êtes, celui des gagnants ou des perdants.

En espérant que cet article vous a fait choisir et décider ce qui est bon pour vous, il va falloir agir aussitôt la décision pris. Ce choix influera votre bien-être, la fortification de votre confiance en soi ainsi qu’une bonne image de vous. Enfin, pour votre développement personnel et celui des autres.

Relisez assez souvent cet article afin de constater si vous avez un caractère de gagnant ou de perdant et réajuster le tir en corrigeant ce qui ne va pas.

David F Campbell Dévloppement personnel Fantaflor Téléchargez votre rapport pour améliorer votre confiance en vous, c’est gratuit ! http://www.url-ok.com/e2f8a8 Téléchargez votre rapport pour bâtir une bonne image de vous, c’est gratuit! http://www.url-ok.com/d4225f

Lire la suite

0

Croire en la vie, c’est en quelque sorte avoir confiance en une partie de vous que vous ne pouvez pas contrôler mentalement.

Avoir la foi dans la vie, c’est accepter qu’il y ait des choses qui dépassent votre compréhension intellectuelle.

Si vous faites un rapide bilan des moments clés de votre existence, des moments où des choses décisives pour votre avenir sont arrivées, vous constaterez qu’elles n’étaient pas vraiment prévisibles, que vous ne pouviez les planifier intellectuellement et que la manière dont elles sont arrivées est quelques fois totalement invraisemblable.


Demandez aux gens autour de vous comment ils ont rencontré la personne avec qui ils vivent ou comment ils ont trouvé leur travail actuel ou comment tel ou tel évènement important de leur vie est arrivé…

“Les choses importantes dans votre vie arrivent bien souvent par des concours de circonstances totalement imprévisibles et étonnants.”

Si aujourd’hui vous pouvez décider d’atteindre un but, vous ne pouvez pas en revanche savoir exactement de quelle manière il va être atteint.

Vous devez vous concentrer sur le résultat, programmer votre subconscient et avoir la FOI, c’est-à-dire savoir que le “hasard” et “les concours de circonstances” vont vous aider.

Si vous n’avez pas confiance dans la vie, vous limitez vos possibilités à ce que vous comprenez intellectuellement et, de cette manière, vous ne risquez pas d’atteindre grand-chose dans votre vie.

“La confiance, c’est croire en quelque chose qui dépasse votre compréhension intellectuelle.”

Si les choses ne se passent pas comme vous avez prévu, Vous devez vous concentrer sur le résultat que vous voulez obtenir et laisser votre subconscient mettre sur votre chemin les évènements qui vous aideront à atteindre vos buts.

Cela s’appelle le lâcher prise. C’est l’acceptation que votre partie qui réfléchit ne peut pas tout faire et qu’il y a une autre partie en vous qui agit et à qui vous devez faire confiance.

“Ce n’est pas votre mental qui dirige votre vie.”

L’intelligence ce n’est pas de tout savoir faire, mais de s’adresser à la partie de vous qui sait faire.

Quelles sont vos chances de réussite ?
Pour chaque but que vous avez, répondez à la question suivante : “Quelles sont mes chances de réussite ?”

Donnez une note de 1 à 100 qui représentera selon vous le pourcentage de réussite dans l’atteinte de ce but.

Vous voulez doubler votre revenu mensuel d’ici la fin de l’année ? À combien estimez-vous vos chances de réussite sur 100 ? 100 %, 75 %, 50 %, 25 % ?
Répondez spontanément à cette question en laissant vos sensations intérieures répondre.

Posez-vous la question pour chacun de vos buts. Quelles sont vos chances de réussite ? Cela vous donnera une indication sur la FOI que vous avez en votre réussite pour chaque but.

Ne répondez pas que vous ne savez pas. Je ne vous demande pas d’être voyant et de me dire à l’avance si vous allez réussir ou non, je vous demande juste de sonder votre ressenti personnel quant à l’atteinte de vos différents buts.
“Si vous ne croyez pas que vous pourrez atteindre un but, autant le sortir de votre tête et mettre votre énergie dans ce en quoi vous croyez.”

Rappelez-vous que croire en la réalisation de vos buts est différent de savoir comment vous allez faire.

La croyance est une sensation intérieure de certitude en quelque chose. Il n’est pas nécessaire d’avoir d’explication intellectuelle pour croire.

Bruno est un passionné de développement personnel. Il vous fait partager son expérience et vous fait profiter de ses lectures. Voir Son Blog
http://www.pourqwapa.com/

Lire la suite

0

La pensée créative ne suit pas un ensemble de règles déjà définies, c’est plutôt un processus individuel. Cependant, comme toute autre manière de penser, elle suit un processus général. Comprendre ce processus général peut vous aider à être un meilleur penseur créatif et si ce n’est pas déjà le cas, cela vous permettra plus facilement d’en devenir un.
Le processus de pensée créative se déroule en quatre étapes.


Étape 1 : Analyse
Vous devez commencer par prendre un peu de recul par rapport à la situation. Cela vous permettra d’obtenir une vision d’ensemble et d’avoir tous les éléments à votre disposition. Vous obtiendrez ainsi tous les détails ce qui vous permettra de vous poser les bonnes questions.
L’analyse consiste à découvrir le qui, le quoi, le où, le quand et le comment de la situation. Une fois l’analyse terminée, vous devrez être en mesure d’expliquer parfaitement la situation.

Étape 2 : Brainstorming
C’est le véritable espace de la pensée créatrice. Une fois que vous connaissez la situation, vous pouvez commencer à réfléchir. Vous pouvez lancer des idées de la manière qui fonctionne le mieux pour vous.
Le brainstorming peut prendre de nombreuses formes. Vous pouvez écrire vos idées ou les enregistrer oralement de sorte qu’aucune de vos idées ne se perdent en cours de route.

Étape 3 : Faites un tri de vos idées
Maintenant que vous avez une belle collection d’idées, vous pouvez commencer à les reprendre une par une et à écarter celles qui ne fonctionneront pas. Vous remarquerez peut-être qu’en modifiant légèrement une idée elle fonctionnera beaucoup mieux. Cette étape vous permet de peaufiner vos idées.
À la fin de cette troisième étape, vous aurez écarté les mauvaises idées pour seulement garder les meilleures.

Étape 4 : Examen final
L’étape finale consiste à obtenir votre idée définitive. Cela vous aidera à trouver l’idée ou les idées qui semblent se détacher des autres et être les meilleures que vous ayez trouvées.
Lorsque ce dernier travail est effectué, il ne vous restera plus qu’à utiliser vos idées.

Couset Yves http://www.club-developpement.com/ycroire/

Lire la suite

0

« L’homme est ce qu’il croit » Anton Tchekhov

J’ai été interpellée récement par la lecture d’un article. Un patient atteint du cancer demande à son medecin de tester un nouveau traitement appelé krebozien. Persuadé de l’efficacité de celui-ci, les tumeurs diminuent miraculeusement. Après avoir lu un article négatif sur ce traitement, ce patient ne croit plus à son efficacité et rechute. Après la lecture de plusieurs articles, il perd totalement confiance et décède quelques jours plus tard. Il s’agit d’un exemple de « l’effet nocebo ». L’inverse de ce que l’on appele « l’effet placebo ».


Le « placebo » est un médicament ou un traitement thérapeutique dépourvu de principe actif mais qui a la capacité de soigner parce que le patient est persuadé de l’efficacité du traitement.
On estime généralement que tout geste thérapeutique doit 30 % de son efficacité a un effet placebo.
L’efficacité peut aller jusqu’à 75% dans les cas de dépression.

Cela veut dire que notre organisme répond non seulement à la composition chimique d’un traiment mais également à son contenu symbolique. Il suffit d’y croire pour guérir.

Cela nous montre a quel point nos croyances peuvent influencer notre santé et tous les aspects de notre vie.

Qu’est-ce qu’une croyance ?

C’est une conviction, une certitude sur nous, les autres, le monde.

C’est quelque chose que nous tenons pour vrai sans preuves. Elles sont souvent inconscientes et proviennent de l’intériorisation des règles familiales, éducatives ou sociales.

Certaines croyances sont « aidantes » et d’autres sont « limitantes » comme nous l’avons vu dans l’exemple du « nocebo ».

Pour se libérer de nos « croyances limitantes », la première choses a faire est de les débusquer.

Comment faire puisque celles-ci sont souvent inconscientes ?

– Surveillez votre langage. Lorsque vous dites « je dois », « il faut », « toujours », « jamais », il s’agit souvent de croyances. Exemples : « il faut être riche pour être heureux », « tu dois aller à l’université pour réussir ta vie ».

– Analysez vos pensées et vos émotions. Prenons un exemple : je décroche une promotion. Mon boss me confie une tâche que je n’ai jamais faite. Qu’est ce que je me dis ? « si je lui dis que je ne sais pas le faire, il va me prendre pour un incompétent, il va me retirer ma promotion ». Qu’est ce que je ressens ? De la peur, la peur d’être considéré comme incompétent, de ne pas être apprécié. La croyance que « demander, c’est montrer son incompétence » m’empêchera de poser des questions.

– Cherchez l’intention positive derrière vos comportements. Exemple : j’accepte une inviation alors que j’avais besoin de repos. Je n’ai pas osé dire non. Quelle était l’intention positive lorsque j’ai dit oui ? Ne pas décevoir, être aimé par la personne qui a fait la demande. J’ai donc la croyance qu’il faut dire oui pour être aimé.

– Gardez à l’esprit que votre vision du monde n’est pas unique. Confrontez votre vision à celle des autres.

Nous avons donc tous des croyances qui forment la base de notre réalité. Elles peuvent nous aider à avoir une bonne santé, à avoir confiance en nous ou au contraire elles peuvent nous enfermer.
Comme disait Henry Ford, « que vous vous sentiez capable de faire quelque chose ou que vous vous en sentiez incapable, vous avez raison. »

Il est donc important d’entretenir des pensées positives.
« Ils peuvent parce qu’ils croient pouvoir » disait Virgile.

Bonne nouvelle ! Lorsque vous avez pris conscience de vos croyances « limitantes », vous pouvez décider de les modifier.
Comment ? Un article sera prochainement consacré à ce sujet sur le blog : http://cindy-xavier.blogspot.com/

Cindy Theys Nomadity Accompagnement en développement personnel et formations aux multimédias. http://cindy-xavier.blogspot.com/

Lire la suite