0

Pourquoi ce diagnostic ?
L’achat d’une maison est un moment très spécial dans la vie. On a besoin d’être chez soi, de se sentir au chaud. Quand on doit prendre une telle décision, un des mots très utilisées est indubitablement « économie ». Mais le mot « économie » dans ce cas va dans deux sens : financière et énergétique. Ainsi, le côté « vert » est inclus dans la transaction.


La dernière décennie a imposé d’importants changements en ce qui concerne le domaine immobilier. Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est un certificat qui évalue la consommation énergétique annuelle d’un immeuble chauffé ainsi que les émissions de gaz à effet de serre.

Une histoire récente
Trois dates ont mené à une réglementation très stricte de la Performance énergétique. Depuis novembre 2006 le DPE est obligatoire pour la vente, depuis juillet 2007 on en a besoin pour la location et depuis janvier 2011, la classe énergie doit nécessairement être mentionnée dans les annonces immobilières.

Ces réglementations concernant la consommation de l’énergie ne s’applique qu’en France métropolitaine.
Le DPE est indispensable aux propriétaires des biens immobiliers au moment de la vente ou de la location. Cette réglementation ne concerne pas les constructions provisoires, les lieux de culte, les monuments historiques, établissements scolaires, artisanales et industrielles. De même dans les bâtiments publics d’une surface supérieure à 1 000 m² le diagnostic de performance énergétique doit obligatoirement être affiché. Toute construction neuve ou extension de bâtiment est soumise aussi à la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique.

Ce qu’ il faut savoir sur le DPE
En cas de vente, les frais de réalisation du DPE reviennent au vendeur. Le diagnostique de performance énergétique est valable dix ans.
Le DPE sera établit par des professionnels accrédités qui réalisent un rapport avec des recommandations, le cas échéant, document qui sera annexé au dossier technique. En fonction du résultat, l’expert donnera des conseils afin d’économiser l’énergie ou de diminuer l’émission de gaz à effets de serre.
L’évaluation de la performance énergétique d’un logement est illustrée par une échelle de A à G (A- plus économique, G –plus énergivore) .
Pour établir le DPE, les experts prennent en compte les équipements de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de refroidissement, de ventilation, ainsi que les conditions de leur utilisation. Les factures antérieures servent pour l’évaluation de la quantité d’énergie consommée et pour estimer et optimiser la consommation énergétique, les spécialistes utilisent des méthodes de calcul. Pour l’évaluation de la performance énergétique, les professionnels utilisent des logiciels réglementés par le Ministère du Logement.
Des facteurs comme la date de construction et la zone géographique contribuent à l’identification de la classe énergie d’un bien immobilier.
A part son caractère obligatoire en cas de vente ou de location, le DPE a aussi un but non restrictif: celui d’encourager le propriétaire ou le locataire à optimiser la consommation de l’énergie, en pensant en même temps à la protection de l’environnement.
Vous pouvez trouver plusieurs détails sur le site d’Arliane Chartres.

Lire la suite

0

La réparation d’une thermopompe fait l’objet d’une législation bien précise, qu’il convient de connaître au moment où l’on envisage une intervention. Voici donc tout ce qu’il vous faut savoir sur la réparation de thermopompe.

L’ensemble des règles qui régissent la réparation d’une thermopompe sont applicables dès lors que le montant de l’intervention dépasse les 50 dollars. En dessous, le consommateur n’est pas spécialement couvert par la loi. Il faut également savoir que la réparation d’une thermopompe engage la responsabilité du réparateur, même si ce n’est pas lui-même qui effectue la réparation, mais l’un de ses employés.


Au moment de la demande de réparation de thermopompe, le réparateur est normalement tenu par la loi de vous fournir une évaluation détaillée des actions qu’il compte mener pour remettre le matériel en état. Dans ce document, on doit notamment pouvoir retrouver les noms et adresse du client et ceux du réparateur, la description de l’appareil à réparer, le prix et la nature de la réparation de la thermopompe et la date et durée de validité de ce devis détaillé. Le client reste bien sûr libre de renoncer à cette évaluation détaillée de la réparation de thermopompe, mais il lui faut alors le signaler sur un document écrit et signé par ses soins.

Une fois la réparation de thermopompe menée à bien, celle-ci donne lieu à une facturation détaillée, qui doit à nouveau mentionner les noms et adresses du client ainsi que ceux du réparateur, la description de l’appareil réparé, la nature de la réparation effectuée, la nature, l’état et le prix des pièces posées, le nombre d’heures de main-d’œuvre facturées accompagné du tarif horaire et du coût total de la main-d’œuvre, la somme totale à payer pour la réparation de la thermopompe et les conditions particulières de la garantie de cette réparation.

Découvrez de l’information pour vous aider à bien choisir entre les diverses options de climatisation ou de chauffage qui s’offre à vous!

Lire la suite

0

Le chauffage à eau chaude peut représenter une excellente solution pour chauffer toute la maison tout en prenant garde aux émissions de CO2… et à la facture annuelle ! Voici donc tout ce qu’il vous faut savoir sur le chauffage à eau chaude.

Le chauffage à eau chaude repose sur un système très simple : un circuit fermé dans lequel circule une eau chaude dont la température peut aller de 30 à 50°C. Cette eau chaude peut alimenter des systèmes de chauffages divers, radiateurs classiques ou planchers chauffants. Le chauffage à eau chaude ne nécessite pas d’autre énergie que celle qui permet de faire monter la température de l’eau, et permet ainsi de réaliser des économies sur la facture annuelle tout en limitant les émissions de CO2.


Autre avantage du chauffage à eau chaude : il permet d’exploiter des énergies différentes pour régler la température de l’eau. En effet, il est tout à fait possible d’installer un chauffage à eau chaude « branché » sur le gaz naturel, ou de préférer exploiter l’énergie solaire ou la géothermie.

Pour pouvoir profiter des bienfaits d’un chauffage à eau chaude, il est indispensable de passer par un installateur spécialisé dans ce domaine. Pour que le système de chauffage soit performant, il convient en effet de le laisser entre des mains expertes : seul un professionnel pourra vous conseiller pour savoir si vous devez préférer un plancher chauffant et/ou des radiateurs, ou si vous serez mieux chauffé, en fonction de la situation de votre habitation, par le gaz naturel, le solaire ou la géothermie. Si vous désirez vous équiper d’un chauffage à eau chaude, pensez donc à demander un ou plusieurs devis pour vous aider à choisir votre professionnel.

Découvrez les bons trucs  pour  vous aider à bien choisir entre les diverses options de chauffage à eau qui s’offre à vous!

Lire la suite