0

aloe-arborescensLa plupart des gens ne se rendent pas vraiment compte de ce que la nature offre et ils ont tendance à négliger les plantes médicinales. La médecine douce a pourtant des solutions à de nombreux problèmes liés à la santé et au bien-être.

Le fait est que l’on devrait accorder plus de valeurs aux végétaux, car ils ont des vertus thérapeutiques que l’on ne soupçonne pas. L’aloe arborescens, par exemple ressemble à un cactus ordinaire, mais après examens, il renferme une variété de substances inimaginables.

La médecine douce ne représente pas seulement les plantes, mais toutes les méthodes de soin naturelles. Que ce soit pour une cure de détoxination ou pour le traitement de différentes pathologies, il existe toujours des produits bio appropriés.

Détoxination naturelle par les plantes

L’élimination des toxines est d’une importance capitale pour l’organisme et les méthodes ne manquent pas. Par ailleurs, il n’y a rien de mieux que la détoxination naturelle pour parvenir à un résultat concret.

La cure la plus fréquente est la méthode Jentschura qui est un traitement alcalin axé sur les plantes et les produits bio. C’est un procédé qui agit à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du corps et son efficacité repose sur trois produits incontournables, a savoir l’alcavie, l’alacabain et alcaplante.
Pour la détoxination, il y a également les patchs plantaires Amigatoqui s’appliquent sur le pied. Cette technique consiste à éliminer les métaux lourds à travers les points de réflexes. L’avantage avec ce patch, est qu’on peut l’utiliser n’importe où, au bureau comme à la maison.

Les mérites de l’aloe arborescens

L’aloe arborescens est une plante épineuse de couleur verte avec des majestueuses petites fleures rouge lorsqu’elle fleuris. À première vue, elle attire tout de suite l’attention, et ses mérites dans la médecine douce sont plus captivants que n’importe quels autres végétaux. Son utilisation varie d’un pays à l’autre, et tandis que d’autres s’en servent pour traiter les blessures et les maux, d’autres en font une cure pour les maladies plus sérieuses. En bref, l’aloe arborescens ne s’arrête à un seul usage et peut intervenir dans la phytothérapie, dans la cosmétologie ou dans d’autres domaines de la médecine alternative

A propos: Terre cosmos
18, allée du Charpentier
64990 Mouguerre

Lire la suite

L’impression de déjà-vu

Publié le 18 avril 2016 par dans Santé

0

L’impression de déjà-vuVous est-il déjà arrivé au cours de la journée d’avoir l’impression durant un cours instant que vous aviez déjà vu ou vécu une situation ?

Il y a fort à parier que cela vous est déjà arrivé, puisque même les scientifiques connaissent bien ce phénomène qui a pour nom : l’impression de déjà-vu.

Mais ce phénomène est-il explicable ? Rien n’est moins sûr…



Les scientifiques étant très pragmatiques veulent expliquer de façon rationnelle les mécanismes qui mènent une personne à avoir cette impression. Et pour cela, ils rejettent toutes les hypothèses ésotériques telles que les rêves prémonitoires ou vies parallèles (puisque ces hypothèses sont impossibles à prouver rationnellement).

Ainsi ces Hommes de Science sont partis de plusieurs hypothèses et ont tenté de recréer le phénomène de façon systémique.

Hypothèse du déjà vuL’une des hypothèses les plus répandues au début des recherches était basée sur la mémoire. Ainsi, les scientifiques ont affirmé que ce phénomène pouvait se produire lorsqu’une musique, une odeur ou une parole que nous entendions nous rappelait un instant de notre passé et plus précisément notre enfance. De cette réaction cérébrale, en découlait une réaction en chaîne au niveau de notre cortex qui finissait par nous donner l’illusion d’avoir déjà vécu cette situation. Mais cette explication n’a pu tenir la route car impossible à reproduire.

Une autre hypothèse se basait sur une bizarrerie du cerveau qui, pour une raison non définie, enregistrait par 2 fois l’information en faisant une sorte de retour arrière comme dans les films (flash back), et nous donnait l’impression de déjà vu. Mais cette hypothèse fut mise au rebut car également impossible à reproduire.

Quelques années plus tard, les scientifiques, toujours intrigués par ce phénomène, continuent à en chercher la ou les causes. Aujourd’hui ,étant toujours restés sur l’approche d’une réaction de notre cerveau, les scientifiques ont réussi à isoler une zone de notre cerveau qui serait susceptible d’en être l’auteur. Il s’agirait du lobe temporal. D’après leurs dires et leurs tests, et en stimulant le cortex rhinaux chez des épileptiques, une équipe scientifique a réussi à donner cette impression de déjà-vu chez 11% des sujets. Mais ceci est-il une preuve ? A vous d’en juger.

Si l’on étudie le test, on peut facilement se rendre compte que celui-ci n’est pas valable, pour la simple raison que les sujets sont tous épileptiques. Ce phénomène n’a pas pu être démontré sur des sujets ne présentant pas cette maladie. De plus, en stimulant cette zone du cerveau, les scientifiques déclenchèrent les prémisses d’une crise. Et qu’est ce qui ressemble plus à une crise d’épilepsie qu’une autre ? Eh bien, un autre crise. L’impression de déjà-vécu ne peut être qu’effective puisqu’à ce moment, le cerveau réagit à l’identique. Ainsi le cerveau mélange le déjà-vécu avec l’instant présent.

epilepsieMais si cette hypothèse s’avère vraie, alors nous sommes tous potentiellement épileptiques, mais à des seuils différents. Nous serions donc à la limite d’une crise lorsque nous faisons l’expérience du déjà-vu. Mais le chiffre de 11% balaye quelque peu cette hypothèse comme seule et unique possibilité du phénomène.

Et si la réponse se trouvait ailleurs ?

voir le futurLoin de nous de dire que cela ne peut être expliqué d’une façon scientifique, mais pour l’instant nous pensons que la science n’a pas encore développé les outils permettant de mesurer les phénomènes dits ésotériques. Et la science refuse de croire à un phénomène qu’elle ne peut quantifier avec des outils de mesure. Or, si la science a évolué, c’est grâce aux scientifiques « border line » qui ne se sont pas contentés de ce qui existait. Ainsi l’électricité a vu le jour, les avions ont pu voler et les fusées ont pu décoller.

Ainsi il se pourrait que les scientifiques s’approchent de la vérité sans réellement chercher correctement car trop aveugles de leur manque d’outils de mesure.

Pour beaucoup d’initiés, le corps et l’esprit sont liés mais ne font pas réellement partie du même plan. Le corps fait partie du matériel et l’esprit de l’immatériel. Il existerait bien un lien entre les 2 qui se situerait au niveau du cerveau. Si l’on analyse certains écrits païens et donc très anciens, on peut retrouver dans certains d’entre eux cette connexion au niveau cérébral, entre le monde physique et hérétique. Nous retrouvons dans ce cas les écrits hindouistes et égyptiens.

Quel phénomène est donc lié à cette impression ?

Voici nos conclusions liées à notre propre expérience.

Pour les plus avancés d’entre nous, nous savons qu’il n’y a pas de hasard dans la vie et que nous devons faire des expériences jusqu’à notre mort. Ainsi quoiqu’il arrive dans notre vie, rien ne vient du hasard et tout est une succession de phénomènes qui aboutissent au résultat final. Ainsi comme certains le disent, vous ne pouvez pas échapper à votre destin. En réalité, vous allez suivre le chemin de ce que vous souhaitez vivre, dans les limites de ce que vous êtes en droit d’expérimenter.

A chaque fois que nous avons expérimenté ce phénomène, nous l’avons analysé. Voici les questions que nous nous sommes posées :

  • Quel était notre état d’esprit ?
  • Que se passait-il dans notre vie personnelle ?
  • Comment se passait notre vie professionnelle ?
  • Qu’elles étaient nos doutes sur l’avenir ?
  • Quand se produisait le phénomène (heure de la journée et jour) ?
  • Quel était le lieu ?
  • Que se passait-il les jours suivants ?

    De l’analyse de toutes ces réponses, nous nous sommes rendus compte que le lien, le jour et l’heure n’avaient aucune influence.

Mais concernant les autres questions, nous remarquions qu’elles étaient étroitement liées. Ce type de phénomène se produisait souvent lorsque nous vivions des moments particuliers et que nous commencions à douter du chemin et des choix suivis. Après de nombreux relevés d’informations, nous avons remarqué que le phénomène se produisait à chaque fois lorsque nous avions un doute sur l’évolution de notre vie et quelque jours plus tard nous avions la confirmation que nos choix étaient les bons.

Ainsi nous avons pu mettre en évidence que ce phénomène se produit souvent lorsque l’on doute sur notre vie et sur le chemin pris. Ce phénomène peut également se produire quand tout va pour le mieux pour indiquer que nous sommes bien là où nous devons être.

Sachez que lorsque dans la vie, tout est compliqué et que rien ne va, il vous faut changer votre fusil d’épaule et opter pour d’autres choix. Il ne faut surtout pas insister lorsque vos choix provoquent des résultats catastrophiques. La vie ne doit pas être insoutenable. Vous devez vivre des instants particuliers mais jamais trop difficiles. Si c’est le cas, c’est parce que vous n’êtes pas sur le bon chemin.

Le phénomène peut donc être analysé comme une preuve vous permettant de savoir si vous êtes bien sur le bon chemin. Dites-vous que lorsque vous vivez ce phénomène vous êtes bien là où vous devez être et que vous vivez ce que vous devez expérimenter.

Impression de déjà vu

Pourquoi avons-nous cette impression ?

Nous n’avons malheureusement pas la réponse, mais il se pourrait bien que tout être humain soit normalement doté du pouvoir de clairvoyance. Ce pouvoir nous permettrait de faire les bons choix au bon moment si nous faisions plus attention à nos intuitions plutôt qu’à l’écoute de nos envies. Ainsi nous pouvons savoir à l’avance ce qui peut être bon pour nous ou moins bon et de ce fait, choisir les bonnes opportunités pour nous et notre entourage. Il se pourrait donc que cette vision que nous avons eue dans le passé et qui serait stockée dans notre mémoire, provoquerait au moment opportun, ce phénomène. Mais quoiqu’il en soit, l’information est déjà stockée dans notre cerveau lorsque nous expérimentons le phénomène de déjà-vu.

Le cerveau est une formidable machine qu’aucun scientifique n’a encore pu comprendre puisqu’il est l’outil qui permet à chaque être humain de faire le pont entre le monde matériel et le monde spirituel. Et nous ne comprendrons le fonctionnement de ce super calculateur que lorsque nous étudierons les phénomènes dits ésotériques. Les phénomènes ésotériques ne sont que des phénomènes bien réels qui seront un jour certainement expliqués.

Qu’en est-il de vous ?Déjà vu 2

Parlez-nous de vos expériences de déjà-vu et dites-nous quand cela vous est arrivé et si vous en tirez les mêmes conclusions…
A propos: Yoann Pasian administrateur du site Sagesse et Bien-être.
Lien vers l’article : http://sagesse-et-bien-etre.yo-an-pasian.fr/2016/04/14/limpression-de-deja

Lire la suite

0

L’obésité se propage à une tendance fulgurante partout dans le monde, mais ce que l’on remarque aussi, c’est que la propagation du diabète suit cette même tendance.

De plus en plus de gens sont touchés par le diabète et, malheureusement, cela ne concerne pas que les adultes. Le diabète est de nos jours considéré comme une épidémie qui débute à un âge jeune, ce qui indique que ce problème devient très alarmant.

Tant les adultes que les enfants sont touchés par le diabète, et la catégorie des obèses en est très touchée.

Mais comment la graisse corporelle joue-t-elle un rôle dans le développement du diabète et quel en est le lien?




Essayons d’examiner de plus près le lien qui existe entre l’accumulation des graisses dans le corps et le développement du diabète dans l’espoir que vous arriviez à en apprendre davantage à ce sujet.

Le lien entre la graisse corporelle et l’insuline

La première question qui entre en jeu est le fait que plus vous avez de la graisse corporelle, plus élevé sera le taux d’insuline requis pour emmagasiner le glucose dans les cellules après la consommation de glucides.

Si l’insuline n’est pas sécrétée en quantités appropriées, le glucose reste dans le sang provoquant une glycémie élevée qui est le problème majeur du diabète.

Plus il y aura de graisses accumulées dans le corps, plus ce dernier aura besoin d’insuline et cette surproduction d’insuline peut vraiment nuire à l’organisme.

Le risque de consommation d’éléments nutritifs

Si vous avez un taux excessif de masse adipeuse (graisse corporelle), cela pourrait être une indication que, dans la plupart des cas, vous ne consommez pas assez de fruits et légumes. Ceux qui souffrent d’un taux excessif de masse adipeuse consomment le plus souvent des repas-minute, des collations riches en gras et des aliments transformés, etc.

Un régime alimentaire pauvre en éléments nutritifs et riche en glucides et en matière graisses malsaines met le pancréas à rude épreuve et le rend incapable de sécréter assez d’insuline pour réguler le taux de glucose dans le sang.

Problèmes de récepteurs

Enfin, un taux élevé de glucose dans le sang est dû à un taux excessif de masse adipeuse et peut stimuler un récepteur connu sous le nom de « GPR40 », ce dernier favorise une forte sécrétion d’insuline dans le sang.

Par ailleurs, lorsqu’en plus du glucose, la graisse est également présente à des taux élevés dans le sang, cela stimule davantage ce récepteur pour une sécrétion encore plus élevée d’insuline dans le sang.

Encore une fois, avec le temps, cela met plus de pression sur le pancréas en le forçant à faire plus d’efforts jusqu’à ce qu’il s’épuise et cesse de sécréter l’insuline ou que le corps soit incapable de l’utiliser correctement.

Il existe donc plusieurs aspects qui lient la graisse corporelle et le développement du diabète chez l’être humain. L’une des plus grandes recommandations pour ceux qui présentent un risque de diabète, c’est de réduire leur taux de graisse corporelle.

Heureusement, si vous suivez un bon régime alimentaire associé à une pilule minceur pour encourager une perte de poids plus rapide et pour diminuer votre appétit, vous allez réussir à diminuer votre taux de graisse corporelle et réduire le risque d’attraper le diabète.

Lire la suite

La sophrologie innove en 1 clic

Publié le 28 janvier 2016 par dans Santé

0

Nous sommes plusieurs sophrologues, tous spécialisés dans différent domaine et sélectionnés dans la France entière, chacun pour notre spécialité ; en gestion de douleur ou problèmes de sommeil, addictions, préparation aux naissances,…, etc.

Nous avons créé un site afin que toutes personnes à mobilité réduite ou alités, se trouvant n’importe où géographiquement puissent accéder à une séance avec un spécialiste.




De plus, des personnes souffrants de fibromyalgie, des femmes enceintes ou des personnes souffrants de stress au travail sont ravies de notre site.
Les sophrologues présents sont très disponibles, et à l’écoute.C »est le premier site, où les séances sont en direct via skype, personnalisées, quand et où l’on désire.

Plusieurs professionnels nous font confiance, maternités pour les femmes enceintes alitées où non qui souhaitent pratiquer la sophrologie pour se détendre et préparer l’arrivée de bébé. Kinésithérapeutes et hôpitaux pour les personnes en souffrance.

Je vous invite à découvrir nos séances de sophrologie, en direct et personnalisées avec un professionnel spécialisé.

www.sophroenligne.com

Je vous suis disponible si vous souhaitez me contacter au 0616404633.
Cordialement.

A propos: Maud Bourdin, je suis sophrologue à l’institut judiciaire de la faculté Lyon III, où je prépare les étudiants aux concours de la magistrature, du barreaux et des commissaires de police. J’ai un cabinet sur Lyon où je reçois une clientèle de plus en plus exigeante (sportifs professionnels, hommes d’affaires, burn out, personnes souffrants de cancers, fibromyalgie). Je suis très sensible aux bienfaits que la sophrologie peut amener aux personnes à mobilités réduite, mon père étant paraplégique et ancien sportif.

Lire la suite

0

Tout le monde le sait, ce n’est pas facile de rester motivé lorsque l’on essaye de suivre un programme de perdre du poids, quelle que soit sa nature. Tout le monde peut commencer avec enthousiasme et détermination. Cependant, à un certain point, on peut facilement se sentir moins enthousiaste et moins déterminé à continuer ce que l’on a commencé. Il existe essentiellement trois astuces clés qui pourraient vous aider à trouver votre motivation et la maintenir tout au long de votre chemin vers une vie plus saine.

1. Posez-vous la question : qu’est-ce qui pourrait vous motiver?




Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles vous pourriez vouloir perdre du poids. Par exemple, par souci de santé, ou vous voudriez peut-être avoir un bon look à l’occasion d’un événement ou des vacances, ou vous seriez tout simplement fatigué de porter des vêtements qui ne vous vont plus à cause de vos kilos en trop, ou peut-être encore vous vous rendez compte que vous aurez plus d’énergie et de vitalité si vous vous débarrassez de quelques kilos.

Sachez que, quelle que soit la raison qui vous pousse à perdre du poids, elle doit être profondément ancrée en vous. Essayer de perdre du poids parce que vous pensez que vous devriez le faire ne vous aidera en rien ! Si vous identifiez bien les raisons qui vous poussent à perdre du poids, vous allez facilement réussir à créer un plan qui vous aidera à atteindre vos objectifs.

2. Qu’est-ce qui vous aiderait à rendre cela agréable?

Le deuxième volet dans votre quête de motivation et vos efforts de pertes du poids est de trouver des activités qui vous plaisent. Les exercices physiques ne doivent pas être monotones ni une corvée ; votre régime alimentaire ne doit pas être fade ni ennuyeux. Si vous adoptez un programme de perte de poids passionnant, vous allez rester excité et motivé pour le continuer.

Pensez aux séances d’entrainement physique qui pourront vous faire plaisir. Si vous aimez danser, par exemple, alors vous devriez vous abonner à un gymnase ou un club de danse de remise en forme. Essayez d’établir une liste d’aliments à la fois sains et délicieux. Vous pouvez même utiliser des suppléments de perte de poids. Une alimentation saine et appréciable peut vous aider à continuer votre programme de perte de poids et à rester motivé.

3. Créer un système de soutien

Le troisième volet dans votre quête de motivation continuelle pour perdre du poids serait de créer un système de soutien. Cela signifie que vous devriez vivre dans un environnement qui vous soutient, avec des gens qui vous encouragent et des outils qui peuvent bien vous aider, notamment, pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres, les applications de santé et de remise en forme.

Il existe des applications qui vous permettent de vous connecter en ligne à des communautés de remise en forme et de conditionnement physique, ces dernières peuvent vous aider à rester actif et engagé tout au long de votre programme de perte de poids. Il existe également des applications qui vous permettent de suivre le nombre de calories que vous consommez et que vous brûlez. Vous pouvez connecter des applications mobiles à des appareils de sport afin qu’elles puissent évaluer vos efforts et suivre l’intensité de vos exercices physiques. Il existe même des applications qui vous proposent des exercices à faire telle ou telle journée, des recettes saines ou des informations sur la façon dont vous pouvez réussir des séances de course, de marche, ou de VTT.

Il existe des applications de conditionnement physique et de remise en forme qui pourront vous aider à trouver des gens avec qui vous pouvez faire vos exercices physiques, à programmer vos séances de fitness et bien plus encore. Si vous créez des systèmes de soutien, vous allez réussir à rester motivé tout au long de votre programme de perte de poids. Vos systèmes de soutien pourraient être l’élément le plus important qui vous aidera à rester motivé tout au long de votre parcours de perte de poids.

Lire la suite

0

La retraite est synonyme de repos. Cependant, beaucoup de seniors ne veulent pas habiter dans les maisons de retraite. Ils ne veulent pas non plus être une charge pour sa famille. C’est là que le service aux personnes âgées entre en jeu.

Petites précisions sur ce métier

C’est devenu un métier à part entière. Si avant, le service a été entre les mains des infirmiers, aujourd’hui cela a changé. Les auxiliaires de vie font en sorte d’aider les personnes âgées dans tout ce qu’ils font. C’est souvent un service personnalisé. Chaque personne est dépendante ; mais, a des besoins différents.




Il existe en général trois types d’aide à domicile pour personnes âgées. Le service à domicile qui regroupe tout ce qui est entretien, bricolage, lavage et autres. L’aide à la personne qui regroupe tout ce qui concerne le senior comme l’hygiène, le coucher et le lever, les prises de médicaments, lui tenir compagnie, ainsi de suite. Et enfin les activités sociales : sortie culturelle, promenade, tous les accompagnements de sortie.

Il faut préciser que même si les auxiliaires de vie exécutent tous ces services, ils sont différents des infirmiers à domicile et des femmes de ménage à domicile. Les infirmiers procurent des soins médicaux et paramédicaux si les femmes de ménage entretien de la maison.

Les démarches pour bénéficier d’une aide à domicile

La personne dépendante peut recruter une personne pour tous ses besoins. Cela s’appelle le recrutement direct. Dans ce cas, c’est le senior qui s’occupe de tout : salaire, paperasse juridique et administrative, etc. C’est très peu utilisé, mais a ses avantages. La personne âgée peut aussi avoir recours à un mandataire. Ce dernier s’occupe de trouver l’auxiliaire. Il s’occupe aussi de la régularisation de la situation.

Cependant, tout est à la charge du senior. Très peu utilisé, ce type de méthode est coûteux du fait qu’il faut aussi payer l’honoraire du mandataire.

Le plus intéressant et le plus demandé est le service aux personnes âgées (http://kleberseniors.com/nos-services/) par les prestataires. Ce sont des organismes ou des sociétés qui proposent leur service moyennant rémunération. Cette dernière est facturée selon le terme du contrat. Car il ne faut pas oublier que le senior ne bénéficie d’aide que s’il en demande. Et bien entendu, il sera dispensé de toute gestion administrative et juridique de l’auxiliaire. C’est à la charge de la société prestataire.

A propos: Anne-marie VERO, assistante webmarketing de la société Kleber Seniors

Lire la suite

0

Les essentielles bio cosmétiques:

Des produits sans aucuns ingrédients chimiques, qui respectent la nature et les animaux mais également votre santé et procurent du bien-être. Des moments de détente avec les sels de bain, des diffuseurs d’huiles essentielles, des moments pour prendre soin de soi avec les crèmes spécifiques à chacun tel que des crèmes anti-cellulite, anti-rides, des crèmes hydratantes, mais aussi des fond de teint anti-rides, des ombres à paupières, ricils, shampoings, gels douche…, prendre soin de nos enfants dès leur naissance avec des produits naturels créés spécialement pour eux tel que laits hydratants, gels l’avant,… et bien d’autres cosmétiques. Des coffrets cadeaux et découverte….




Prenons soin de notre corps et de notre environnement, prenons un peu de temps pour nous et surtout, arrêtons d’utiliser des produits chimiques, ou qui agressent notre peau. Notre corps, il faut le respecter! Avec les produits « les essentielles bio cosmétiques », vous pouvez prendre soin de vous au quotidien sans payer plus cher.

Vous respectez votre corps, sans risques d’allergies et participez à la protection des animaux qui encore beaucoup trop souvent sont utilisés comme cobayes au risque de leur santé et de leur vie! Inutile de vous dire que vous contribuez également à l’environnement en utilisant des produits non chimiques car notre terre est ce qu’il y a de plus précieux et c’est notre héritage pour les générations futures.

Alors chacun à notre façon, laissons leurs un environnement plus sain. Nous avons tous une vie stressante, la fatigue s’accumule, on rêve tous et toutes de moments de détente mais l’institut, les spa, il faut du temps et cela reste encore onéreux pour beaucoup d’entre nous…voilà pourquoi cela me tenait à coeur de vous faire connaître « les essentielles bio cosmétiques » et de donner la possibilité à tout le monde de mettre un peu de douceur, de rêve et de détente dans leur vie.

Je suis fière de ce que je crée et espère aussi faire changer les habitudes faussement préconçues par le fait que le bio et les produits naturels sont coûteux. »Les essentielles bio cosmétiques » a réussi le paris de créer des produits de haute qualité et naturels à bon prix, votre corps et la nature vous diront « MERCI »
www.essentielles-bio.com

Mon paris gagné! Pouvoir prendre soin de soi avec des cosmétiques naturels, hypoallergéniques, non testés sur les animaux et à des prix accessibles à tous, de qualité, élaborés artisanalement

Lire la suite

0

Le marché de la minceur regorge de suppléments de perte de poids. La plupart d’entre eux agissent entre autres en coupant l’appétit, mais ils n’aboutissent pas tous aux résultats promis et escomptés. Il est donc vital de faire suffisamment de recherches avant de choisir un supplément minceur. Cet article met en avant les facteurs à prendre en considération avant tout achat de supplément de perte de poids.




1. L’avis du médecin

Il est indispensable de consulter votre médecin avant même de prévoir de prendre des pilules amaigrissantes. Dans certains cas, il est possible que la prise de poids dont vous auriez souffert soit causée par un trouble sous-jacent tel que des troubles de l’alimentation. Si ce dernier est diagnostiqué et bien traité, votre problème de surpoids sera facilement résolu. Dans les cas où l’obésité est due à des troubles inhérents, les pilules de perte de poids ne vous seront d’aucune utilité.

 

2. Savoir si le supplément est bon pour vous

Lors de votre prochaine consultation chez votre médecin, discutez avec lui à propos de tous vos antécédents médicaux et demandez-lui de vous conseiller un bon supplément de perte de poids qui pourrait vous convenir. La plupart des suppléments de perte de poids sont connus pour induire une hypertension artérielle et des troubles du rythme cardiaque. Les suppléments de perte de poids sont donc déconseillés pour les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires.

3. Connaître les effets secondaires possibles

Il est essentiel de connaître les effets secondaires de tout supplément de perte de poids avant de l’utiliser. Soyez prêt à y faire face. Dressez un plan d’action au cas d’urgence. Dans la plupart des cas, les symptômes ne sont pas très apparents, tels que l’insomnie, les nausées, les vomissements, l’anxiété et la dépression. Si vous prenez d’autres médicaments, parlez-en à votre médecin au sujet de réactions croisées possibles entre les suppléments de perte de poids et d’autres médicaments.

4. Étendue de l’utilisation

Il est déconseillé de prendre des pilules amaigrissantes continuellement pendant de longues périodes de temps. Vous pouvez arrêter de les prendre au milieu du traitement, pendant environ un mois, et recommencer à les prendre afin d’avoir de bons résultats. Si, par moment, vous manquez une dose, n’essayez jamais de la récupérer, car vous risqueriez un surdosage. Ce dernier ne fera qu’accentuer les effets secondaires.

5. Les ingrédients des suppléments

Certains des suppléments de perte de poids sans marque, généralement appelés suppléments génériques, ont des composants de moindre qualité. L’ingrédient principal que l’on trouve dans la formulation des suppléments génériques est le même que celui des suppléments de marque, mais le reste des ingrédients est de faible qualité. Ces derniers présentent des risques graves pour la santé. Ne jamais négliger l’avis du médecin. Achetez les suppléments recommandés par votre médecin plutôt que certains suppléments bon marché par souci d’économie.

6. Le prix du supplément

Certains suppléments de perte de poids sont très coûteux et ne sont pas à la portée de monsieur tout le monde. Cependant, si vous faites attention, vous pouvez tomber sur des offres promotionnelles très avantageuses. Les suppléments de perte de poids étant devenus très populaires, on trouve de plus en plus de magasins offrant des promotions sur les suppléments de perte de poids. Essayez d’en profiter avant l’expiration de toute offre promotionnelle.

7. Disponibilité sur les marchés

Un dernier facteur à vérifier, c’est la disponibilité du supplément. La plupart des suppléments de perte de poids sont disponibles en ligne. Cela vous épargne les visites récurrentes au magasin pour acheter votre supplément chaque fois que vous en avez besoin. L’autre autre avantage que vous pouvez en tirer, c’est que vous pouvez même les acheter à des prix très abordables si vous vous abonnez à certains de leurs services tels que des forums et des bulletins d’informations mensuels.

Lire la suite

0

Personne ne peut nier qu’il est difficile de perdre du poids en excès. Mais vous savez ce qui est le plus difficile? C’est de faire en sorte que la perte de poids soit à long terme.

Comme vous le savez certainement déjà, perdre du poids nécessite beaucoup d’engagement et de détermination. Cependant, beaucoup de gens pensent que tout est une question d’atteindre un objectif et que, une fois cet objectif est atteint, ils reviennent à leurs mauvaises habitudes et perdent tout le travail qu’ils ont accompli. Ils reprennent les quelques kilos en trop qu’ils ont péniblement perdus avant même qu’ils s’en aperçoivent.



La perte de poids est un processus sans début ni fin. Pour maintenir son poids idéal, il faut toujours suivre un mode de vie saine.

Évidemment, cela ne signifie pas que vous ne disposerez d’aucune marge de manœuvre supplémentaire pour maintenir votre poids idéal. Pour certains, il n’est pas nécessaire de baisser son apport en calories. Donc, si vous avez réussi à attendre votre poids idéal et que vous avez l’intention de le maintenir pour de bon, ces conseils pourraient vous aider:

Bouger

Rester actif est le meilleur moyen de perdre son poids de façon durable. Les exercices physiques ont aussi leurs avantages, car ils contribuent entre autres à améliorer le taux de cholestérol, à réduire la pression artérielle, à améliorer l’humeur et à renforcer le système cardiovasculaire.

Essayez de faire les exercices que vous aimez. Après tout, faire des exercices physiques ne signifie pas que vous devez passer tout votre temps dans votre salle de gym. Vous pouvez choisir de faire d’autres activités telles que la danse ou la marche. Tant que vous bougez, vous restez en bonne santé. Pour mieux bénéficier de vos exercices, essayez de faire au moins 20 à 30 minutes d’entraînement par séance quotidienne.

Prenez notes

Les gens qui surveillent ce qu’ils mangent et combien de kilos ils perdent peuvent arriver à stabiliser leur poids de façon pérenne.

Manger ce que vous aimez

Essayer de maintenir votre poids idéal ne signifie pas pour autant que vous allez vous priver de vos délices. Le fait de vous priver des aliments que vous aimez pourrait tout simplement vous conduire à l’échec et vous rendre plus obsédant. Le secret, c’est donc de ne pas vous en priver, mais de manger avec modération.

Bien s’hydrater

L’eau est l’outil le moins cher et le plus efficace qui soit pour perdre du poids et maintenir un poids idéal. Elle contribue également à stimuler votre métabolisme, à éliminer la graisse du corps et peut aider à réduire la sensation de la faim. Assurez-vous donc de boire au moins huit verres d’eau chaque jour.

Que vous ayez décidé de perdre du poids par choix ou par nécessité, vous devriez savoir qu’il n’est pas facile de changer vos habitudes d’un jour à l’autre. Lors de votre parcours de perte de poids, vous devriez penser à maintenir votre poids idéal avant même d’y arriver. Les conseils ci-dessus devraient vous aider à y parvenir, dans l’espoir que vous puissiez rester en forme aussi longtemps que possible et pourquoi pas pour de bon!

A propos: En savoir plus: Natural pilule brûleur de graisse pour perdre du poids en toute sécurité.

Lire la suite

0

Ca peut sembler un sujet barbare. Ou alors un sujet de thèse. Pourtant, tous les utilisateurs d’huiles essentielles devraient s’y intéresser à un moment ou un autre. Et ce n’est pas forcément très compliqué quand on a compris l’essentiel.




Déjà, il y a la notion de chémotype des huiles essentielles. Le chémotype désigne le composé chimique majoritaire présent dans une huile essentielle. Et là où ça peut être surprenant, c’est qu’une mêm plante, une fois distillée, peut donner des huiles essentielles aux chémotypes très différents. C’est à dire dont le composé majoritaire n’est pas le même. Par exemple, dans le cas du thym vulgaire, il y a le chémotype thymol, linalol, thujanol…

Alors on peut se dire, bon, c’est une exception, le thym, c’est toujours cet exemple là qui est pris ! Mais en fait non. La quasi totalité des huiles essentielles sont concernées par ces histoires de chémotypes. Et pourquoi c’est si important ?

C’est même primordial, car une huile essentielle dont le composé majoritaire est du thymol ne présente pas du tout les mêmes propriétés, ni les mêmes dangers ( !!!) qu’une huile essentielle qui contient majoritairement du linalol.

Ainsi une huile essentielle qui peut sembler au premier regard la même (même nom de la plante distillée) aura des emplois complètement différents !

Il est donc très important de s’intéresser aux grandes familles biochimiques des huiles essentielles lorsqu’on commence à les utiliser pour son bien-être, sa santé ou fabriquer ses propres cosmétiques. Ainsi, on sait que si le chémotype est un phénol, l’huile essentielle est anti-bactérienne et plutôt à prendre par voie orale. Si c’est une cétone (ex : verbénone), elle sera interdite aux femmes enceintes. Ou encore si notre huile essentielle contient majoritairement du 1,8-cinéole (eucalyptole) elle sera indiquée en cas de refroidissement, rhume, bronchite mais à manipuler avec précaution pour les asthmatiques.

Connaître ces quelques grandes familles biochimiques permet de ne pas se laisser berner par les discours contradictoires qui fleurissent sur internet et à se faire sa propre idée sur l’huile essentielle que l’on a entre les mains.

C’est ce que je vous propose sur mon blog, Plante Essentielle : vous rendre plus autonome dans votre utilisation en apprenant quelques bases indispensables pour utiliser les huiles essentielles, sans danger au quotidien !

A propos : Cécile Mahé, ingénieur agronome passionnée par les plantes médicinales, je me suis lancée un défi, tester 50 huiles essentielles en 50 semaines. Je partage avec vous mes apprentissages, mes tests, mes questionnements et mes coups de gueules sur le blog plante-essentielle.com

Lire la suite