0

Cette semaine, j’ai décidé de tester l’huile essentielle de thym. Mais attention pas n’importe laquelle. L’huile essentielle de thym vulgaire à linalol (Thymus vulgaris linaloliferum) est plutôt douce et c’est celle qui pousse dans le sud de la France, qui contient le plus grand pourcentage de linalol. Ce linalol lui confère à la fois des propriétés relaxantes et des propriétés anti-infectieuses. C’est également le garant de sa bonne tolérance en application sur la peau.

Alors, comment l’utilise-t-on ?




Elle est adaptée pour les enfants (à partir de 6 mois) notamment en cas d’otites : quelques gouttes diluées dans de l’huile végétale et vous pourrez appliquer en massage sur le pourtour de l’oreille et les ganglions.

On l’utilise également comme vermifuge, mais cette fois par voie orale (toujours diluée, dans de l’huile, sur un sucre, une cuillerée de miel…).

L’huile essentielle de thym à linalol (http://plante-essentielle.com/lhuile-essentielle-de-thym-vulgaire-a-linalol-proprietes-et-utilisation-sans-danger-thymus-vulgaris-linaloliferum/) est aussi utile pour les gastros également, comme la plante dont elle est issue. Et son pouvoir antibactérien a également un intérêt en cas de cystite.

On peut également en mettre quelques gouttes sur un mouchoir à renifler tout au long de la journée : un bon moyen de stopper un début de rhume grâce à ses propriétés antibactériennes et de profiter en même temps de son pouvoir apaisant.

Rassurez-vous, son odeur très douce ne vous fera pas embaumer les herbes de Provence à cent lieues à la ronde. Il laisse sur la peau une odeur subtile, très légère et discrète.

Attention toutefois à ne pas le confondre avec d’autres espèces de thym ou des thyms n’ayant pas la même composition chimique. Par exemple, son cousin le thym à thymol est beaucoup plus agressif et peut présenter des contre-indications, notamment pour l’application sur la peau (irritant). Il est important de bien se renseigner sur les dangers et contre-indications d’une huile essentielle (http://plante-essentielle.com) avant de l’utiliser car elles ont toutes leurs spécificités !

A propos: Ingénieur agronome passionnée par les plantes médicinales, je partage ma passion sur mes deux blogs, l’un dédié aux plantes tropicales: http://la-sorciere-et-le-medecin et l’autre aux huiles essentielles, sûrement leur forme la plus puissante: http://plante-essentielle.com

Lire la suite

0

Plus vite, toujours plus vite tel est devenu le mot d’ordre de notre société. C’est une course effrénée qui se répète chaque jour pour répondre à toutes vos obligations.
– Vous n’avez plus le temps de vous occuper de vous.
– Vous n’avez même plus le temps d’être malade. Dès que votre corps faiblit et ne tient plus le rythme, vous avez recours aux médicaments qui vous soulagent quelque peu et, vous permettent de continuer… jusqu’à la prochaine fois.
En procédant de cette façon, vous agissez dans l’urgence pour un confort immédiat.

Mais avez-vous le bon réflexe? Prenez-vous le temps de décrypter les messages envoyés par votre corps ?


La maladie est le signal d’alarme de votre corps. Arrêtez-vous un instant pour réapprendre à l’écouter au lieu de le faire taire à coups de médicaments.

Il faut apprendre à:
– creuser en profond
– rechercher la source du mal

Pour retrouver le bien-être, il est indispensable de mettre à jour et d’agir sur la cause . Si vous vous contenter de la dissimuler, inévitablement, elle se manifestera de nouveau à la première occasion.

Pour vous aider à retrouver un bien-être sur le long terme, une grande variété de méthodes douces issues de traditions souvent séculaires est à votre disposition.
Malheureusement, quant à la liberté thérapeutique, la France accuse un retard colossal par rapport au reste de l’Europe. Il s’agit clairement d’un manque de volonté politique

Malgré tout, le champ des médecines douces apparaît comme un domaine qui commence à se structurer, lentement.

Sans pour autant rejeter la voie classique, de plus en plus de personnes décident de se soigner naturellement. 60 % des patients atteins d’un cancer recourent aux traitements naturels. Les malades atténuent ainsi les effets secondaires des traitements conventionnels, boostent leur système immunitaire, et, plus globalement, retrouve du bien-être.
Mais les particuliers ne sont plus les seuls à les adopter Des rapprochements entre médecine classique et médecine douce s’opèrent, certains hôpitaux intègrent des consultations de ce type dans certains services.

Alors, faites de même !
– Prenez conscience de votre corps;
– Rapprochez-vous de lui et écoutez ce qu’il a à vous dire;
– Centrez votre vie sur autre chose que la réussite au travail;
– Retrouvez la santé issue de la joie, du bonheur, du bien-être;
– Associez esprit et corps…corps et harmonie;
– Décidez de miser sur le dynamisme de la nature;
– Réinstaurez le dialogue avec votre être intérieur.

Vous êtes indécis quant au choix des différentes techniques?

Comment vous y retrouver ?
Pour vous guider, un recueil indispensable de méthodes de traitements naturels vous permettra de retrouver la santé, le bien-être, et surtout de les conserver très longtemps.
Osez prendre soin de vous !
http://www.secretsducabanon.promety.net/webrd/5md-index
Pascale B.

Simplifier sa vie, c’est aussi l’enrichir.
Pour trouver des réponses sur le chemin de la vie simple, il suffit de s’arrêter quelques instants et d’observer la nature, elle nous dispense tant de savoirs !! c’est un livre ouvert, offert, au quotidien qui ne demande qu’à être redécouvert…
http://www.secretsducabanon.promety.net

Lire la suite

0

Le millepertuis est une plante médicinale utilisée en phytothérapie. Des recherches ont démontré que cette plante est un antidépresseur naturel et efficace. Appelé depuis quelques temps la plante du bonheur elle connait aujourd’hui une grande popularité. Par contre, bien qu’elle soit efficace pour diminuer les manifestations des symptômes de la dépression légère à moyenne elle doit être prise après en avoir parlé à votre médecin praticien. Celui-ci sera en mesure de vous apporter un suivi de qualité pendant cette période de vie plus difficile. Le millepertuis présenté à la base par les phytothérapeutes est aujourd’hui un produit prescrit par les praticiens de la médecine occidentale.


Le millepertuis utilisé en phytothérapie peut aussi être utilisé durant les mois sombres où la dépression passagère touche plusieurs personnes. Par contre, avant de prendre ce produit il est important d’en parler à votre médecin et ce surtout si vous prenez déjà des antidépresseurs, si vous avez des problèmes de santé particuliers, si vous pensez être enceinte ou si vous êtes allaitante. Aussi, un médecin pourra vous proposer d’autres habitudes de vie vous permettant de passer plus facilement à travers une dépression tel le simulateur d’aube, des activités plaisantes, de l’exercice physique, une saine alimentation, etc.

Le millepertuis est un produit utilisé en phytothérapie. Généralement, il est vendu sous forme de capsule et vous pouvez vous le procurer dans une pharmacie, un magasin d’aliments naturels ou directement sur internet. Pour trouver des recherches scientifiques portant sur le produit vendu en phytothérapie qu’est le millepertuis vous pouvez aller sur le web.

Découvrez la santé par les plantes médicinales sur: http://guide-medecine-douce.com/

Lire la suite

0

L’homéopathie connaît un succès de plus en grand en France. De plus en plus d’individus prennent des granules pour se soigner. D’autres au contraire, la dénigrent et ne veulent pas en entendre parler. Que faut-il en penser ?

C’est quoi, au fait, l’homéopathie ?
C’est une médecine douce (ou parallèle, ou alternative). Elle existe depuis près de deux siècles. Elle a été découverte par Samuel Hahnemann (1755-1843). C’est un médecin allemand qui renonce très vite à la pratique de la médecine. Il préfère se consacrer à l’écriture et à la traduction. C’est précisément en traduisant un ouvrage d’un Ecossais sur le quinquina du Pérou qu’il se rend compte que cette plante provoque de la fièvre chez celui qui l’absorbe.


Il en déduit le fameux principe de similitude qui est la base (la première loi) de l’homéopathie et qui signifie que : « Pour guérir une maladie, il faut administrer un remède qui donnerait au malade, s’il était bien portant, la maladie dont il souffre. » Cela signifie que les maladies se soignent par les médicaments qui provoquent les mêmes symptômes que la maladie elle-même.

Mais, dès le départ l’homéopathie a ses détracteurs essentiellement auprès des adeptes de la médecine officielle, qui ne croient pas au pouvoir de guérison de ces plantes administrées en dose infinitésimale.
Hahnemann persiste et continue ses recherches. Il fait des conférences et publie des ouvrages qui attirent des partisans de plus en plus nombreux.

Ses recherches et ses écrits permettent de poser les deux autres principes de l’homéopathie.

A côté de la loi de la similitude, est mis en avant la loi ou le principe de la globalité qui signifie que le patient est soigné par l’homéopathe dans sa globalité, en son entier. C’est pour cette raison que le médecin lui pose une série de questions précises afin de comprendre d’où peut provenir sa maladie. Le physique, le psychique sont ainsi explorés et le traitement est, de ce fait, individualisé. Chacun reçoit le traitement qui lui correspond vraiment.

Dernier principe de l’homéopathie : la loi de l’infinitésimal. Après avoir administré des doses trop fortes de « poisons » à ses patients entraînant une grande toxicité, Hahnemann a décidé de les diluer mais la dilution provoquait la perte de leurs effets pharmacologiques. Il s’est donc tourné vers la dynamisation qui n’entraînait nullement ses effets néfastes.
Ainsi, Hahnemann est parvenu à la conclusion suivante : l’homéopathie doit être administrée à très petites doses, ce qui ne nuit en rien à son efficacité.

L’homéopathie existe sous diverses formes : solides (granules dans de petits tubes, globules de saccharose, poudre), liquides (gouttes, ampoules) ou semi-solides (suppositoires, pommades).

De nombreux détracteurs se font pourtant entendre. Ils mettent en avant son effet placebo plutôt que réel. Des études cliniques ont été effectuées et les résultats seraient favorables à l’homéopathie mais il faudrait pousser encore plus loin les recherches. A côté de cela, l’homéopathie fait de plus en plus d’émules…

Si cela vous intéresse, il y a de nombreux homéopathes en France. Sachez qu’ils doivent obligatoirement être médecins pour pouvoir se dire homéopathes. Ils sont reconnus par l’Ordre des médecins depuis 1997. Un diplôme en pharmacie spécialisé existe, mais il n’est pas obligatoire.
Les doses d’homéopathie sont délivrées en pharmacie, en vente libre sans ordonnance.

Les effets secondaires de l’homéopathie sont peu nombreux mais ils existent quand même, contrairement à ce que l’on pourrait penser.
Le premier effet secondaire concerne les personnes intolérantes au saccharose qui compose les granules.
L’autre effet secondaire résulte tout simplement du mauvais usage de l’homéopathie. Cette dernière étant une médecine très précise, si vous tombez sur un médecin homéopathe peu compétent, vous risquez d’aggraver la maladie, d’où la nécessité de bien choisir son homéopathe. Le bouche à oreille peut être un moyen de bien le choisir.

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages gratuits.

« Vous êtes autorisé à publier cet article sur votre site à la seule condition de garder le contenu intact, d’indiquer le nom des auteurs et de maintenir les liens cliquables ».

Co-auteurs : BRUNET Isabelle (spécialiste en développement personnel) et GAWELIK Katy (Docteur en droit, spécialiste en bien-être et en épanouissement personnel)

Lire la suite

0

Depuis quelques temps, est mis en avant un nouveau produit miracle. Encore un de plus ! Décidemment, chaque année, les chercheurs découvrent de nouveaux végétaux, dont les principes actifs seraient encore plus, encore mieux, encore tout… que tout ce que l’on connaissait avant.


Cette fois-ci, il s’agit du Goji, une baie rouge présente, sous forme sauvage, dans les contreforts de l’Himalaya, au Tibet. Il est maintenant cultivé en Chine, dans des zones tempérées. Il faut quatre ans pour pouvoir récolter le fruit.
Il est utilisé depuis des milliers d’années par la médecine chinoise traditionnelle pour renforcer le système immunitaire, prévenir les problèmes de vision, protéger le foie et améliorer la circulation sanguine.
Il se consomme sous la forme de baies séchées (un peu comme du cranberry séché) ou en jus.
Les chercheurs (surtout chinois) se sont penchés sur ce fruit et ont fait des découvertes exceptionnelles !

Ce fruit serait d’un apport nutritionnel miraculeux.
Il contient 18 ou 19 acides aminés (dont 8 essentiels) ; 21 oligo-éléments comme le magnésium, le silicium, le zinc, le cuivre, le fer, le beta-carotène (bon pour la vision, le système immunitaire, les maladies cardio-vasculaire, etc.) ; les vitamines A, B1, B2, B6 et E ; des protéines.
Il contiendrait 400 fois plus de vitamine C qu’une orange, d’où sa capacité à vous redonner tonus et vitalité.
Avec quelques baies consommées le matin, vous devriez être paré pour la journée !

Les principes actifs du Goji permettraient de diminuer le diabète et limiteraient les effets induits par ce dernier (problèmes hépatiques, rénaux, par exemple).
Il permettrait aussi de réduire le taux de cholestérol dans le sang.
Il aurait également un effet bénéfique sur la perte de poids.

Autre effet positif du Goji, à prendre peut-être avec plus de circonspection étant donné les dangers (abandon de traitement, charlatanisme, etc.) encourus avec une telle révélation. Il permettrait de lutter efficacement contre le cancer. Les cellules cancéreuses se développeraient moins rapidement, le système immunitaire serait renforcé et la guérison plus courante. Attention, dans les études effectuées, le Goji était utilisé en accompagnement des traitements ordinaires du cancer, style radiothérapie.

Le Goji serait l’un des meilleurs anti-oxydants, donc anti-vieillissements naturels sur le marché.
Les personnes âgées qui en consomment tous les jours voient leur vie s’améliorer. Elles se sentent en pleine forme et avec un moral au beau fixe. Elles dorment et mangent mieux.
Certains chercheurs pensent même qu’il pourrait réduire les risques d’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Enfin, le Goji permettrait d’augmenter les capacités sexuelles.

Après tous ces bienfaits exceptionnels, il est quand même nécessaire de signaler une contre-indication. Il est déconseillé aux personnes prenant un anti-coagulant de le consommer.

Toutefois, le Goji serait tellement miraculeux qu’il serait à l’origine des performances des athlètes chinois aux récents Jeux Olympiques de Pékin de 2008.

Co-auteurs : BRUNET Isabelle (spécialiste en développement personnel) et GAWELIK Katy (Docteur en droit, spécialiste en bien-être et en épanouissement personnel)

N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http:/www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages gratuits.

« Vous êtes autorisé à publier cet article sur votre site à la seule condition de garder le contenu intact, d’indiquer le nom des auteurs et de maintenir les liens cliquables ».

Co-auteurs : BRUNET Isabelle (spécialiste en développement personnel) et GAWELIK Katy (Docteur en droit, spécialiste en bien-être et en épanouissement personnel) N’hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages gratuits.

Lire la suite

0

Beaucoup de personnes utilisent le triphala, parce qu’il est un remède pour un grand nombre d’affections. Il est composé de trois fruits: Haritaki, Amalaki et Bibhitaki. Chacun d’eux correspond aux trois doshas (humeurs) de la médecine indienne ayurvédique.

Les trois doshas


Selon la théorie ayurvédique, le corps humain a trois doshas:

• Vata (le souffle) qui correspond à l’esprit et au système nerveux
• Pitta (feu), dont on dit qu’il est responsable des modifications métaboliques du corps, y inclus la digestion
• Kapha (eau ou mucus), dont on dit qu’elle est responsable de toute fonction anabolique ou constructive du corps, comme le développement des muscles et des os.

Quelle est l’action du triphala?

On dit que les trois plantes qui composent le triphala contribuent à la purification interne du corps. Elles aident à éliminer les toxines et, combinées, agissent comme un tonique pour la digestion et l’assimilation des nutriments.

Le triphala aide à réduire les taux de cholestérol et à diminuer la pression artérielle, améliore la circulation sanguine et la fonction du foie. Il a des propriétés anti-inflammatoires et anti-virales. Les composants chimiques retrouvés dans le triphala, les anthraquinones, stimulent de flux biliaire et le péristaltisme gastro-intestinal.

La consommation de triphala

Le triphala est aussi une riche source de vitamine C. Il contient aussi des Oméga 6, ainsi que d’autres nutriments essentiels, ce qui en fait un excellent tonique. Le triphala se présente le plus souvent sous forme de poudre. Pour préparer une boisson tonique au triphala, mélangez 2 à 3 grammes de poudre de triphala avec de l’eau chaude. Vous pouvez consommer la boisson ainsi obtenue soit une fois par jour au coucher, soit trois par jour, dans des portions égales.

Certaines personnes ne peuvent pas supporter le goût du triphala sous forme liquide. Si vous en faites partie, ajoutez du miel pour rendre son goût plus agréable. Ou bien vous pouvez prendre le triphala sous forme de capsule ou comprimés.

Pharmacie en ligne
http://www.acheterenpharmacie.com/

Lire la suite

0

Cette plante longtemps considérée comme une plante miracle nous laisse aujourd’hui pantois. Pourquoi cette désagréable surprise ?
Commençons par comprendre en quoi cette plante a éveillé la curiosité de nombreux chercheurs.
L’hypericum perforatum ou plus précisément le Millepertuis, est une plante qui présente une particularité qui lui permet d’être reconnu sans équivoque. Si vous arrachez une feuille de cette plante et que vous l’exposez au soleil pour regarder à travers, vous y verrez plusieurs petits trous. C’est pourquoi on l’appelle Millepertuis (mille petits trous). Les fleurs de cette plante sont jaunes et fleurissent dans les bois, les collines ou les prairies durant la période qui va de juillet à septembre.


On utilise la tisane de Millepertuis contre les troubles nerveux, les chocs émotionnels et la dépression. Elle agit aussi sur les troubles du sommeil. On lui reconnait un composant puissamment antidépresseur.
On peut par exemple, fabriquer soi-même de l’huile de Millepertuis pour guérir les blessures, les hématomes, les irritations de la peau, les coups de soleil et les brûlures. Pour fabriquer de cette huile, il suffit de placer les sommités fleuries du Millepertuis dans une bouteille remplie d’huile d’olive pure. Il faut ensuite laisser reposer la bouteille bien fermée au soleil pendant au moins 15 jours. Vous obtenez ensuite de cette merveilleuse huile capable même de faciliter la cicatrisation et de stopper les brûlures.
Il existe aujourd’hui des préparations de Millepertuis en teinture mère ou en comprimé pour lutter contre l’insomnie et la dépression nerveuse. On a même découvert une vertu très intéressante à cette plante, celle d’être un antivirus très puissant. Des recherches ont été menées dans le cas du Sida. Pour l’instant, malheureusement, sans résultat encore publié.
La seule chose que l’on sache de source sûre, c’est que le Millepertuis risque de faire des effets de potentialisation avec d’autres médicaments. Il peut donc augmenter l’effet de certains médicaments mettant en danger la vie de la personne et dans certains cas, comme pour ceux qui sont obligés de prendre des antirétroviraux, de réduire considérablement leur effet.
Tout d’un coup, le Millepertuis est devenu pour un bon nombre de personnes sous traitement un risque potentiellement de voir leur santé s’aggraver par la seule combinaison de cette plante et des médicaments.
Choisir de se soigner avec le Millepertuis ne peut se faire que si vous êtes sûre de ne pas prendre parallèlement certains médicaments (la liste étant assez importante, je vous recommande vivement d’en parler à votre pharmacien ou à votre médecin avant de l’envisager comme traitement).
Pourquoi le Millepertuis peut-il être efficace pour l’eczéma ?
– Il aide à la cicatrisation des plaies
– Il désinfecte la peau
– Il est un antidépresseur naturel et donc évite l’affaiblissement du système immunitaire

N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur http://www.secrets-pour-succes.com et à télécharger les ressources gratuites, des séances audios, des vidéo et des livres gratuits.

« Vous êtes autorisé à publier cet article sur votre site à la seule condition de garder le contenu intact, d’indiquer le nom de l’auteur et de maintenir les liens cliquables ».

Editer et Coach. Guides pratiques et Livres Gratuits: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, droits de revente, affiliation, communication livres gratuits
http://www.secrets-pour-succes.com/ebooks_gratuits.php

Lire la suite

0

On a tort de penser que l’homéopathie c’est tout récent. En réalité, cette médecine existe depuis plus de deux siècles et a déjà fait ses preuves. A l’origine, un médecin persuadé que l’on peut guérir un symptôme avec les mêmes substances qui l’ont causées. Pour mieux comprendre l’efficacité de l’homéopathie, nous allons nous intéresser à son fonctionnement.


Comment fonctionne l’homéopathie

Pour faire simple l’homéopathie repose sur le principe de similitude. En d’autres termes, elle avance qu’on pourrait inverser l’effet d’un agent actif si on change sa dilution. Donc la guérison pourrait être envisagée par la même substance qui a rendu malade. La dilution sera donc différente d’une personne à une autre et dépendra de la gravité des symptômes.
Par contre, la question à laquelle les chercheurs tentent de trouver une réponse mais reste sans suite jusqu’à aujourd’hui c’est : « comment l’homéopathie fonctionne pour être efficace ? ». Quel chemin, la substance active emprunte-t-elle pour activer le système immunitaire ?

Quelles indications en homéopathie

En agissant sur les troubles physiques et psychiques, on peut considérer que l’homéopathie soigne la plupart des problèmes de santé. Elle est efficace contre les maladies chroniques et aigues. Il est même possible de traiter les animaux avec, on parlera d’homéopathie vétérinaire.
Aucun effet secondaire n’a été révélé chez les patients traités à l’homéopathie et il n’y pas de risque de surdosage. Il est possible de l’utiliser chez les nourrissons notamment pour calmer les coliques et les douleurs des dents.

Quel type de cure ?

L’hiver, les cures permettent d’améliorer les défenses naturelles du corps et d’agir sur l’immunité. Dans ce cas, on fera une cure de Lithium en oligo-éléments ou encore opter pour des granulés de Sepia Officinalis si on ressent une baisse d’énergie.

Les principaux laboratoires

On ne peut parler homéopathie sans évoquer l’incontournable laboratoire Boiron. Il utilise des substances végétales, animales, minérales ou chimiques qui ont un effet reconnu sur la santé. Il existe deux types de présentation :
• ceux qui sont sans prescription (sous formes de granulés) et qui, selon le dosage, soigneront tel ou tel symptôme
• ceux sous prescription médicale et qui doivent suivre une posologie précise
D’autres laboratoires travaillent également dans l’homéopathie comme les laboratoires Heel, laboratoires belges ou encore les laboratoires Oligosol.

Où trouver ces produits

Si vous désirez vous en procurer en ligne, vous pouvez passer commande auprès d’une pharmacie en ligne et recevoir vos produits dans les meilleurs délais.
La Pharmacie de Savoie qui se trouve à Rue de Savoie à Bruxelles a mis en ligne un site marchand www.pharmasimple.org pour vous faciliter vos achats. Vous y trouverez, en ce moment, des promotions sur les produits homéopathiques tels que l’Engystol des laboratoires Heel est à 8,86 Euros au lieu de 9,06 Euros

Pharmasimple- Pharmacie de Savoie. Rue de Savoie 32 1060 ST Gilles Bruxelles Tél : +32 (0) 479 087 063

Lire la suite