0

Paris – Les propos de Jean-Luc Delarue sont la triste vérité des effets vicieux des drogues. Il fait part de ses difficultés à gérer ses problèmes de caractère qu’il a cherché à résoudre par l’alcool puis par la cocaïne : « La drogue et l’alcool donnent une illusion de puissance ». Mais c’est la solution qui engendre d’autres problèmes.

C’est ce message que les membres de l’association « Non à la drogue, Oui à la vie » s’exténue à faire passer depuis 20 ans grâce aux différents documents d’information comme le livret contre le danger des drogues La vérité sur la drogue ou les 16 clips « ils ont dit… ils ont menti » consacrés aux drogues les plus courantes.
Samedi 22 janvier, à Bastille et à Beaubourg, des milliers de livrets ont été distribués aux passants.


« Delarue disait que son ‘addiction pour l’alcool était encore plus forte que celle pour la cocaïne’, et c’est un véritable piège. Pour s’en sortir, il faut une volonté d’enfer ou être bien entouré. Les gens ne voient plus la dégradation qui s’installe de façon sournoise en eux. L’alcool constitue la drogue la plus nocive, suivi par l’héroïne et le crack, et on a un phénomène qui s’installe de plus en plus chez les jeunes qui est le fait de boire jusqu’à l’ivresse, le fameux « binge-drinking ». Des enquêtes ont révélé que 25% des jeunes de 17 ans ont des ivresses répétées soit au moins trois au cours de l’année, alors qu’ils n’étaient que 19% en 2003 » a déclaré le responsable de l’antenne parisienne.

« Nous avons un livret sur l’alcool qui apporte des faits et des témoignages troublants. On attend que des milliers de jeunes meurent de ces drogues pour réagir de façon efficace ? Comme il y a tellement de corruption dans ce domaine, le trafic ne s’arrêtera pas tant qu’on n’aura pas coupé ses racines qui sont celles de la demande » a-t-il ajouté.

Comme les jeunes conduisent de plus en plus tôt, il est vital de réagir vite car si l’alcool multiplie par 8,5 le risque pour un conducteur d’être responsable d’un accident mortel, ce risque sera multiplié par 14 si le conducteur a consommé du cannabis en même temps.

« La connaissance ne détruit pas la volonté de vivre » écrivait l’humaniste Ron Hubbard.

Pour visualiser les témoignages des clips, obtenir d’avantage d’informations sur les actions de l’association ou télécharger gratuitement les brochures « La vérité sur la
drogue », visitez les sites internet :
http://www.nonaladrogue.org/ ou http://www.drugfreeworld.org/

Contact presse :
Robert Galibert : 04 42 03 56 60 / 06 20 51 17 57
Email : info.drogue@gmail.com

Quand on voit la société se dégrader et des jeunes mourir à cause de la drogue, on ne peut que réagir et aller sur le terrain au-devant des jeunes en les informant grâce à des livrets informatifs « La vérité sur la drogue ». En tant que Président de l’association « Non à la drogue, oui à la vie », il se bat depuis de nombreuses années contre le fléau des drogues en distribuant ces livrets gratuitement et en faisant des conférences sur le sujet.

Écrire une réponse

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.