0

La pointeuse est un objet qui fait aujourd’hui partie de notre quotidien de salarié.
Si tout le monde n’est pas contraint de passer devant la badgeuse chaque matin, il est certain qu’on a tous eu affaire à elle à un moment de notre vie, que ce soit de sa propre expérience (au cours d’un job d’été par exemple), ou par le biais d’un ami, de la famille, ou d’une connaissance.
Car oui, la pointeuse traîne derrière elle une sale réputation.

Une pointeuse sélective



Beaucoup considèrent qu’elle les brime, et il est vrai que les forums de consommateurs regorgent de témoignages de personnes ayant des comptes à régler avec leur hiérarchie au sujet de cet outil.
Certains révèlent ainsi que la pointeuse est réglée avec un laps de temps de 5 minutes. S’ils pointent 5 minutes avant leur horaire, la pointeuse considère qu’ils sont arrivés à l’heure. 5 minutes de retard, et celles-ci sont décomptées de leur paie. Pire encore, certaines pointeuses calculeraient le temps de retard et le prendrait en compte dans le calcul horaire, mais ne prendrait tout simplement pas en considération les heures supplémentaires.
Ces témoignages relèvent bien entendu, d’abus. Ce n’est pas la pointeuse, qu’il est temps de remettre en cause ici, mais bien le service des ressources humaines qui l’utilise.

Un manque de souplesse

C’est bien cela, qui manque aussi aux pointeuses: elles ne sont que des machines.
Votre chef, lui, saura se souvenir que, si vous êtes arrivé avec dix minutes de retard le matin, vous vous êtes arrangé pour rattraper 15 minutes le soir même. La pointeuse ne voit pas cela, elle n’a pas la capacité de le faire comme un humain le ferait.
C’est aussi ce manque de souplesse qui est souvent remis en cause.

La pointeuse, un gain de temps pour… la gestion du temps

Pourtant, lorsqu’elle est correctement réglée (ce qui n’est pas très compliqué si l’on suit le mode d’emploi; en tout cas, si l’on prend la peine de vouloir régler correctement l’appareil), la pointeuse permet surtout de faciliter les problématiques liées à la création des plannings.
En effet, lorsqu’on gère un service de plusieurs centaines de personnes, une pointeuse est la bienvenue pour pouvoir reporter les horaires effectués par chacun. La boutique de vente en ligne d’appareils de type pointeuse et badgeuse, Dtime, connait bien les problématiques de ces équipes RH.
Elle propose ainsi des solutions pour améliorer et faciliter leur travail, pour leur permettre de réaliser des plannings concis, rapides et efficaces, alors que ceux-ci ont plus tendance à relever du casse-tête.
La prochaine fois que vous irez pointer, n’oubliez pas que la badgeuse relève peut-être du cauchemar pour vous, mais qu’elle aide grandement votre direction des ressources humaines. Et que, si vous ne pouvez pas parlementer avec une pointeuse, vous pouvez toujours essayer de le faire avec un DRH.

Les commentaires sont fermés.