Les Chats en tant que Divinité

Publié le 21 novembre 2011 par dans Chat

0

Les chats, en tant que divinité, sont communément associés à l’Égypte ancienne. Les anciens Égyptiens avaient plusieurs Dieux et déesses félins. Il était dit que les lions gardaient le grand Dieu Ra durant son voyage nocturne dans les enfers. Les Égyptiens étaient fascinés par les lions. Ils créèrent leur Sphinx avec un corps de lion et la tête du Pharaon. Trois déesses lionnes existaient dans l’Égypte ancienne. Sekhmet était une déesse redoutable et puissante. Elle était une déesse de la guerre envoyée sur la Terre par son père Ra pour détruire ses ennemis. Elle était souvent représentée comme une femme avec la tête d’un lion. Une autre déesse à tête de lion était Tefnut dont le nom signifie la moisissure. Elle représentait une force primitive de la nature. La troisième déesse lionne était Mafdet qui était la déesse de la protection.


Parmi ses redoutables sœurs, la gentille Bast pouvait un peu sembler ne pas être à sa place. Souvent montrée comme un chat gracieux portant des bracelets, un large collier et des boucles d’oreille, Bast était la protectrice des chats domestiques et de ceux qui prenaient soin d’eux. Son principal cadeau pour le monde était la joie et le plaisir. Elle était une divinité de la maisonnée très aimée. Son principal temple était à Bubastis et l’on disait qu’il était l’un des plus beaux et des plus populaires de toute l’Égypte. Elle avait également un siège secondaire à Memphis. Il y a certaines preuves qui permettent de croire que les anciens Égyptiens croyaient que Bast et Sekhmet étaient réellement deux visages de la même force divine. Sekhmet représentait l’aspect violent de la divinité et Bast, ses meilleures qualités.

Les enfants égyptiens étaient souvent consacrés à Bast et placés sous sa protection. Bast était considérée comme une mère divine et était parfois représentée avec des chatons. Lorsqu’une femme en Égypte ancienne voulait avoir un enfant, elle devait souvent porter un bracelet ou un collier représentant la déesse Bast avec des chatons. Le nombre de chatons montrés avec la déesse représentait le nombre d’enfants désirés par la femme. Les anciens Égyptiens semblaient considérer les chats comme le summum de la beauté. Les styles de maquillage qu’ils utilisaient, spécialement autour des yeux, tendaient à leur donner un regard félin.

Les chats étaient tellement considérés par les anciens Égyptiens que la punition pour en avoir tué un était la mort. Lorsqu’un chat de la famille mourait d’accident ou de vieillesse, sa famille humaine était en deuil. Ils devaient se raser les sourcils pour montrer leur chagrin. Les chats étaient souvent momifiés. Une chatte royale a été enterrée dans un cercueil de marbre. Les hiéroglyphes sur son cercueil lui donnaient le nom de « Dame Chatte ».

Il est dit que Bast était la femme du Dieu Ptah. Ptah était le Dieu créateur de l’univers. Il est aussi dit que Ptah et Bast avaient eu un enfant, le Dieu lion redoutable Maahes. Maahes était un Dieu nubien de par son origine. Au cours du Nouveau Royaume, son culte se déplaça vers le Nord où il a été incorporé dans le panthéon égyptien en tant que fils de Bast et Ptah. En devenant une mère divine, Bast fut associée à la protectrice de la basse Égypte, Wadjet. Elles furent liées sous la dénomination de Wadjet-Bast. Une association similaire a été faite en haute Égypte par la combinaison de Sekhmet et de la protectrice de la haute Égypte, Nekhbet.

Le changement constant de la nature de la religion égyptienne peut rendre confuse sa compréhension. Les anciens Égyptiens adaptaient librement et adoptaient ces autres Dieux dans leur propre cosmologie. Cette attitude est difficile à comprendre pour les lecteurs modernes. La plupart d’entre nous avons été élevés dans des religions dont la nature est hautement exclusive. Avec une religion exclusive, les influences extérieures sont rejetées ou même activement repoussées. Les Égyptiens, comme cela est démontré par l’histoire de Bast et Maahes, ont une manière très différente de considérer la religion. Une chose est sûre, dans l’ancienne Égypte, les chats étaient considérés, ils faisaient partie intégrante du peuple égyptien et ont vécu une époque certainement très heureuse.

Jean-Marc Gros est éditeur et coach, il s’est spécialisé ces dernières années en developpement personnel et en marketing internet qui le passionne depuis 2001. Il distribue gratuitement des ressources, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits et des guides pratiques que vous pouvez télécharger aujourd’hui même pour votre succès! N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur: Les Secrets Du Succès Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction Livres Gratuits en Developpement personnel : Ebooks Gratuits

Écrire une réponse

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.