0

La principale manière de savoir si l’on est introverti est d’observer si l’on se reconstitue dans la solitude. Chaque personne est unique, et chaque personne introvertie est différente. Il est presque impossible de donner une définition générale aux introvertis.

D’ailleurs, chacun possède une “part d’introverti” en lui, nous dit Laurie Hawkes, auteur du livre La force des introvertis. Même les personnes les plus extraverties ont parfois besoin de se ressourcer dans la solitude, après un excès de sollicitations sociales.


Mais dans l’ensemble, on peut dire que les personnes de caractère majoritairement introverti se vident de leur énergie au contact des autres, alors que les personnes extraverties s’emplissent d’énergie au contact des autres.

Il est important de comprendre qu’être introverti n’est pas une tare. C’est un trait de caractère comme un autre. D’ailleurs, le fait de bien comprendre cela permet souvent aux introvertis d’avoir un véritable “soulagement”. Ils peuvent ainsi apprendre à prendre soin de leur petit “introverti” en eux, en s’autorisant des mini-retraites solitaires : par exemple en faisant des activités solitaires comme la couture ou jouer d’un instrument de musique, ou en refusant parfois les invitations aux fêtes.

Il est important également de pouvoir expliquer à son entourage son besoin de solitude. Car souvent, ce besoin est mal accepté, et en particulier quand l’entourage est particulièrement extraverti. Cela arrive fréquemment : introvertis et extravertis s’assemblent souvent… par goût de la différence, admiration mutuelle. Mais avec le temps, les différences peuvent finir par peser ! Alors, il peut être utile de montrer un livre expliquant le sujet, ou un blog parlant des introvertis. Cela permet de déculpabiliser, et montrer à son entourage que l’on est normal. Que nos revendications de solitude sont justifiées.
A propos: Julien – auteur du blog Un monde pour les introvertis

Les commentaires sont fermés.