méditation concentrée

Publié le 22 novembre 2011 par dans Non classé

0

La méditation a traversé les millénaires, des âges immémoriaux et presque toutes les cultures sur notre terre. Elle est venue comme une brise légère au milieu du vacarme, comme une trêve promise au milieu des conflits. Et parfois, quand la méditation a accompli son œuvre, elle vient abolir les lois, faire tomber les barrières, dissoudre les croyances et réunir les hommes dans un élan fraternel pour sauver l’humanité.


Elle se manifeste quelquefois sans qu’on soit venu la provoquer. Silencieuse comme au premier jour de la création, tranquille comme la surface d’un lac un jour ensoleillé et discret comme un amant qui rejoint sa bien-aimée, elle vient imposer le recueillement, la contemplation, la conscience du tout et l’absence du vide.
Parfois, alors que le ciel gronde, faisant trembler la terre, que la rage tempête en nos êtres démunis, peut-être meurtris, on s’impose le silence. On cherche un endroit, quelque part où il nous est possible de ne pas être dérangé. On pose nos lourds bagages, aussi lourds que des fardeaux. La douleur encore présente en nos entrailles, on abandonne à Dieu, aux saints, à un ange ou à la providence, ce qui nous reste d’insupportable. Peut-être n’attendons-nous rien, mais, vidés de tous nos maux et même du désespoir, nous glissons vers le vide, dans les ténèbres, jusqu’à en devenir lumineux. Quand enfin nait la lumière de notre être, l’illumination se produit. Méditer nous a conduits à l’accomplissement ultime de notre vie, c’est alors que nous sommes devenus authentiques et vrais.
La méditation n’est rien d’autre que l’art de contempler, d’observer ce qui se passe, tant à l’extérieur comme à l’intérieur. On peut choisir de se poser et de méditer pour que la lumière pénètre notre ignorance. On peut ne pas savoir et ne jamais contempler la beauté du monde, mais dans tous les cas, un jour ou l’autre, succède au fracas l’impétueux silence fondateur de l’admiration, de la crainte et du respect. Immanquablement, ce rendez-vous a lieu, ne serait-ce qu’une seconde, un instant, même celui de la mort. Méditer ressemble à une seconde nature, une sorte de graine qui sommeille en nous, prête à éclore et révéler son plus beau déploiement et sa plus généreuse fragrance.

Jean-Marc Gros Éditeur et Coach. Comment Programmer Votre Cerveau Pour Obtenir Tout Ce Que Vous Voulez Dans La Vie par l’Auto-Hypnose Auto Hypnose Cliquez ici pour connaître Les Secrets De L’Attraction N’hésitez pas à visiter le site de l’auteur: Les Secrets Du Succès et télécharger les ressources gratuites, des séances audio, des vidéos, des livres gratuits, des guides pratiques: Amour, Inspiration Personnelle, Libération Mentale, Réalisation de Soi, e-business, Droits de revente, Affiliation, Communication

Écrire une réponse

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.