0

L’obésité se propage à une tendance fulgurante partout dans le monde, mais ce que l’on remarque aussi, c’est que la propagation du diabète suit cette même tendance.

De plus en plus de gens sont touchés par le diabète et, malheureusement, cela ne concerne pas que les adultes. Le diabète est de nos jours considéré comme une épidémie qui débute à un âge jeune, ce qui indique que ce problème devient très alarmant.

Tant les adultes que les enfants sont touchés par le diabète, et la catégorie des obèses en est très touchée.

Mais comment la graisse corporelle joue-t-elle un rôle dans le développement du diabète et quel en est le lien?




Essayons d’examiner de plus près le lien qui existe entre l’accumulation des graisses dans le corps et le développement du diabète dans l’espoir que vous arriviez à en apprendre davantage à ce sujet.

Le lien entre la graisse corporelle et l’insuline

La première question qui entre en jeu est le fait que plus vous avez de la graisse corporelle, plus élevé sera le taux d’insuline requis pour emmagasiner le glucose dans les cellules après la consommation de glucides.

Si l’insuline n’est pas sécrétée en quantités appropriées, le glucose reste dans le sang provoquant une glycémie élevée qui est le problème majeur du diabète.

Plus il y aura de graisses accumulées dans le corps, plus ce dernier aura besoin d’insuline et cette surproduction d’insuline peut vraiment nuire à l’organisme.

Le risque de consommation d’éléments nutritifs

Si vous avez un taux excessif de masse adipeuse (graisse corporelle), cela pourrait être une indication que, dans la plupart des cas, vous ne consommez pas assez de fruits et légumes. Ceux qui souffrent d’un taux excessif de masse adipeuse consomment le plus souvent des repas-minute, des collations riches en gras et des aliments transformés, etc.

Un régime alimentaire pauvre en éléments nutritifs et riche en glucides et en matière graisses malsaines met le pancréas à rude épreuve et le rend incapable de sécréter assez d’insuline pour réguler le taux de glucose dans le sang.

Problèmes de récepteurs

Enfin, un taux élevé de glucose dans le sang est dû à un taux excessif de masse adipeuse et peut stimuler un récepteur connu sous le nom de « GPR40 », ce dernier favorise une forte sécrétion d’insuline dans le sang.

Par ailleurs, lorsqu’en plus du glucose, la graisse est également présente à des taux élevés dans le sang, cela stimule davantage ce récepteur pour une sécrétion encore plus élevée d’insuline dans le sang.

Encore une fois, avec le temps, cela met plus de pression sur le pancréas en le forçant à faire plus d’efforts jusqu’à ce qu’il s’épuise et cesse de sécréter l’insuline ou que le corps soit incapable de l’utiliser correctement.

Il existe donc plusieurs aspects qui lient la graisse corporelle et le développement du diabète chez l’être humain. L’une des plus grandes recommandations pour ceux qui présentent un risque de diabète, c’est de réduire leur taux de graisse corporelle.

Heureusement, si vous suivez un bon régime alimentaire associé à une pilule minceur pour encourager une perte de poids plus rapide et pour diminuer votre appétit, vous allez réussir à diminuer votre taux de graisse corporelle et réduire le risque d’attraper le diabète.

Les commentaires sont fermés.