Vous êtes une somme d’Instants-Clés.

Publié le 30 novembre 2011 par dans Bonheur

0

Chaque seconde qui passe peut tout changer. Prenez du recul, analysez votre parcours, faites preuve de discernement, repérez ces secondes vitales à partir desquelles votre vie bifurqua subitement en mieux ou en moins bien sur des semaines, des mois ou des années.

D’un regard suivi ou non suivi, d’un sourire rendu ou non rendu, d’une parole écoutée ou ignorée, d’une bête opportunité acceptée ou refusée (souvent à cause d’un tiers) tout se joue systématiquement en une seconde insignifiante, mais qui peut s’étendre sur des années.


Il suffit de prendre 5 minutes pour faire un rapide bilan de votre parcours, vous verrez distinctement les Instants-Clés majeurs qui vous amenèrent à être ce que vous êtes aujourd’hui, donc à vivre ce que vous vivez actuellement.

Et le processus se répète aujourd’hui pour demain. Tout se joue toujours sur des fractions d’instant, sur des « Instants-Clé ». Il faut absolument prendre conscience de ça, c’est une base élémentaire.

Les instants-clé s’apparentent aux « keyframes » utilisées dans les animations graphiques : il s’agit de « points-clé » que l’on pose sur une ligne de temps (que l’on nomme « timeline ») pour décider d’un point précis de changement dans le mouvement linéaire d’un objet graphique.

Toute la trajectoire de l’objet est définie en fonction des points-clé qui sont définis et ce fonctionnement est quasi identique dans la vie. C’est vraiment de la même façon que le parcours existentiel dépend d’instants-clé précis, comme de sortes de « bifurcations » qui amènent à prendre telle ou telle direction.

Mais il y a quand même une différence entre un point-clé graphique et un instant-clé de vie. Dans le premier cas, c’est le graphiste qui pose son point-clé où il veut. Mais dans le second cas ? Qui décide ?

On dirait bien que c’est la vie qui choisit comme bon lui semble le placement de la plupart des instants-clé, n’est-ce pas ? Alors pourquoi et comment se décide un lieu d’Instant-Clé ? A partir de quoi la vie va-t-elle positionner ses « keyframes » à un moment plutôt qu’à un autre ? En quoi un endroit temporel serait-il plus approprié qu’un autre endroit temporel ?

Y a-t-il un sens à tout ça, ou ce processus relèverait-il du seul « hasard pour rien » ? Il n’y aurait là aucun but, ni aucune raison d’être ? Assurément non ! Difficile dans un seul article de faire le tour de toutes les observations qui amènent à cette conclusion, mais en voici au moins une brièvement résumée :

Une étude un peu minutieuse des centaines de constantes universelles connues des sciences dévoile des précisions supérieures au milliardième. Pour vous donner une idée, cela veut dire, par exemple, que si la 12ème décimale d’une seule de ces constantes était modifié ne serait-ce que d’une unité, l’Univers ne serait pas cohérent et nous ne pourrions pas être là pour en parler.

Autrement dit, prenez une seule constante fondamentale, au hasard parmi plusieurs dizaines, et au lieu de 9,000000000001 (par exemple) vous lui mettez 9,000000000002. Ensuite vous faites une simulation d’Univers avec cette nouvelle valeur, sans toucher aux autres. Que se passe-t-il ?

Pas grand-chose normalement, pas vrai ? Et bien détrompez-vous, car il s’avère justement que plus rien ne fonctionne et que tout s’écroule ! En terme imagé, cela veut dire, par exemple, que si un seul cheveu de notre ancêtre d’il y a 100 millions d’années était déplacé d’un milliardième de micron, alors le monde n’aurait pas pu se structurer ! A méditer avant de lire la suite, ce n’est que le début …

Fabrice William Herbert, auteur de la Trilogie « Bible du Hasard ». http://www.hasard.info http://www.destinee.info

Écrire une réponse

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.